Revue de la Toile
le Soliloque de Grimm pièce de théâtre

On a été voir « Le soliloque de Grimm » !

Scroll down to content

Nous avons adoré le Soliloque de Grimm, interprété par le comédien de la web-série Mortus Corporatus, on vous dit pourquoi.

 

Salut les étoilés ! Le 26 Janvier dernier, j’ai eu la chance d’aller voir Le Soliloque de Grimm, joué par Fred Saurel au très chouette théâtre Essaïon dans le 4e arrondissement de Paris.

Je vous vois venir en me disant « Mais qui est Frédéric Saurel ? » … Eh bien Frédéric Saurel, ça n’est pas moins de trente ans en tant qu’acteur, réalisateur, producteur ou encore comédien sur la scène française. Il est également à l’origine de la S.P.A.C.E (La Société de Production Artistique et Cinématographique Européenne), produisant des courts métrages et longs métrages indépendants. Il a aussi joué dans la web-série Mortus Corporatus.

Retour sur cette soirée sur le Soliloque de Grimm *bruit de Delorean retournant dans le temps*.

Nous sommes le 26 Janvier 2018 et il est environ 21 heures… Je rentre dans une ruelle un peu étroite du 4e arrondissement et me retrouve devant le théâtre Essaïon. Pour y entrer, on descend littéralement sous terre. Après une entrevue rocambolesque avec l’accueil – ma réservation a été perdue sniff –, j’obtiens une place détaxée et m’en vais attendre devant la salle pour pouvoir y entrer. Première chose que me frappe ce lieu qu’est le théâtre Essaïon, c’est la taille : c’est très exigu mais en même très chaleureux, ce qui rend le lieu fort agréable.

21h20, on nous invite à rentrer dans la salle. Et là… SURPRISE ! La salle est juste minuscule, il n’y a pas plus de 40 sièges à mon avis. Etant habitué à de très grandes salles, c’est un peu déroutant, mais ça illustre parfaitement le fait qu’il n’y a pas de murs entre la scène et le public. Au final, on a l’impression d’être devant un ami qui nous présente son spectacle, ce qui rend la pièce d’autant plus agréable et chaleureuse.

Il est 21h30, le spectacle commence. Dans le Soliloque de Grimm, Fred Saurel interprète un sans-abri, un sans domicile fixe complètement alcoolique, un « locataire du froid » comme il le dit lui-même dans la pièce. On a affaire à une mise en scène simple mais efficace. L’acteur est véritablement au sommet de son art : j’ai été complètement happé dans par son interprétation, touchante au possible, et qui pour le coup m’a totalement conquis et touché. On donne des noms à ces personnes, ces sans domiciles fixes : chaque personnage dont il parle a son histoire, des anecdotes, une description… Fred Saurel nous parle aussi de la vie de ces sans-abris en tant que groupe : on y découvre à travers son récit une vie en communauté, dans ce camp, cette ville de tentes et de bâches. En effet, l’œuvre est une véritable ode aux sans-abris, les rendant beaucoup plus humains, réels, touchants, mais surtout… Fragiles. Oui fragiles, car à travers la pièce, on prend ou reprend conscience que les milliers de sans-abris qui peuplent nos rues ne l’ont pas forcément choisi. Ils n’ont pas voulu être des sans-foyers, sans chauffage, sans toit. La pièce met habilement le doigt sur ce problème de société qu’est le traitement des sans-abris, nous incitant à y réfléchir.

Côté scénographie, l’aménagement de la scène est fait en réponse au sujet traité : simple, ultra minimaliste, de manière à nous replacer dans le contexte dès l’entrée dans la salle. En effet, il y a sur scène une tente dans laquelle dort le personnage interprété par le comédien ; un fauteuil complètement défoncé ; du matériel de camping assez précaire (réchaud à gaz, bassine etc) ; et enfin des WC vraiment vraiment très rudimentaires.

IMG_20180126_224035.jpg

Après plus d’une heure dix sur scène, à parler quasiment sans interruption, clap de fin.

Bilan de la soirée, Le Soliloque de Grimm est une pure merveille, livré sans aucun accroc par un Fred Saurel complètement au sommet. Il est certain que je retournerais voir le comédien en spectacle ou au cinéma.

La pièce « le Soliloque de Grimm » joue les prolongations le 20 et 27 mars, et le 3 et 10 avril, au Lavoir moderne Parisien, à 20h30.

One Reply to “On a été voir « Le soliloque de Grimm » !”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :