Revue de la Toile

Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d’une fin dés-annoncée ?

Scroll down to content

Bazar du Grenier, ou comment une chaîne censée supplanter le Joueur du Grenier lui a-t-elle, en fait, donné un nouveau souffle. Un dossier signé Revue de la Toile.

Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d'une fin dés-annoncée ? revuedelatoile (01)

 

Nous sommes en 2015, le monde Youtube est en pleine explosion ! De nombreux jeunes « youtubeurs » voient leur nombre d’abonnés s’envoler. Mais cela ne suffit pas. Car certains parmi ceux que l’on appelle les « anciens », ceux qui étaient là avant le début de la seconde décennie de ce 21ème siècle, connaissent une impression d’étouffement, de répétition.

C’est à ce moment que le monde de l’internet se met à trembler. Le Joueur du Grenier, chaîne française dont le concept est de « Tester des jeux pourris » serait en danger. Le coupable ? Son propre concept, inspiré de The Angry Video Game Nerd, qui selon ses auteurs, s’essouffle et tourne en rond. Les jeux seraient tous les mêmes, provoqueraient les mêmes réactions urticantes, avec les mêmes problèmes, les mêmes bugs.

Joueur du Grenier : la naissance d’une chaîne Youtube

joueur_du_grenierLes premiers sur la sellette, ce sont Frédéric Molas (Fred), reconnaissable à sa chemise hawaienne et à sa dégaine d’accro ayant passé trop de nuits sur Star Citizen, et Sébastien Rassia (Seb), son complice que l’on n’imagine pas quitter ni la chaîne, ni son éternel t-shirt The Punisher. Depuis un sombre mardi 29 septembre 2009, cette chaîne se décrivant avec un simple « Test de jeux pourris » massacre avec sadisme les jeux ayant marqué notre enfance. Des jeux que les développeurs avaient crées, pour les naïfs et jeunes qu’ils étaient, trop compliqués, peu amusants, et hors de leur portée. 

Autre suspect de cette fin annoncée, la mode du rétro-gaming qui finira bien un jour ou l’autre par s’atténuer. D’ailleurs Fred déclarera en cette année 2015 à la Chronique Républicaine : « On a conscience que cela peut s’arrêter à n’importe quel moment et que ça va s’arrêter. On est en fin de vie du projet. On ne veut pas étirer le truc trop longtemps. On développe donc une deuxième chaîne avec d’autres concepts pour prolonger le Joueur du grenier sous une autre forme. D’ici deux ans, on sera passé à autre chose ».[1]

La création du bazar du grenier : la panique annoncée !

Hurlement dans les chaumières, pleurs des veuves et des orphelins, drapeaux en berne et nation en deuil. Cette chaîne, c’est le Bazar du Grenier. Décrite comme « La chaîne « fourre tout » du Grenier ! – Cinéma – Jeux de rôles – Let’s play – Reviews de jeux ! », elle est sensée supplanter, renverser voir même annihiler le Joueur du Grenier.

Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d'une fin dés-annoncée ? revuedelatoile (03)

Alors, aujourd’hui, qu’est ce qu’il en est ? Quoi de mieux que quelques nombres pour vous en donner une idée:

Bazar du Grenier:

+ de 1 227 000 abonnés,

+ de 820 vidéos ,

+ de 354 247 000 vues.  

Joueur du Grenier:

+ de 3 034 660 abonnés,

112 vidéos,

+ de 563 108 000 vues.

Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d'une fin dés-annoncée ? revuedelatoile (04)Avec sa diversité de vidéos, le Bazar du Grenier a rapidement trouvé son public. Grâce à ses analyses de film, Let’s Play (ou une vidéo sur un jeu), critiques, review et Aventure, une série rpg (jeux de rôles) imposante, la chaîne avait en 2 mois déjà atteint les 30 millions de vues. Seb y prend également une place encore plus importante que dans les JDG, ravissant les fans de la chaîne.

Bazar du Grenier : une chaîne indépendante du Joueur du Grenier

Elle a également un avantage pour ses concepteurs:  elle est indépendante des concepts de retro-gaming et de jeux pourris auxquels sa grande sœur est soumise. Des formats souvent courts, des tests avec une scénarisation moindre, ont permis à ses auteurs de se concentrer davantage sur les réactions spontanées des testeurs. Seul échappent à cette nouvelle dynamique les Let’s Play, mais globalement, les crises de nerfs à mettre en scène ont été amoindries, tout comme le volume sonore des joueurs en colère. Cela a probablement engendré moins de plaintes des voisins pour tapage nocturne.

Pas prise de tête, beaucoup plus cool, on y retrouve néanmoins quelques jeux du JDG dans la série des Revanches, montrant un masochisme de plus en plus malsain, de toute évidence. N’en déplaise à ces spectateurs. 

Joueur du Grenier : show must go on

Mais contrairement à ce qui était prévu initialement, le Joueur du Grenier est toujours actif à ce jour. Pour certains même, les meilleures vidéos pourraient avoir été publiées depuis la création du Bazar. Pourquoi ? Certainement parce que les vidéos sont plus travaillées, mieux scénarisées, mais aussi, que les créateurs se mettent moins de pression. Désormais, chaque vidéo JDG est comme un court métrage, avec ses décors et ses figurants. Le Bazar a permis au Joueur du Grenier de se débarrasser de la pression des abonnés réclamant toujours de nouvelles vidéos, tout en défoulant sa créativité.

Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d'une fin dés-annoncée ? revuedelatoile (05)

La vidéo du test Harry Potter par exemple, tient au final plus du court métrage parodique que du test rétro pur et dur. A ce jour, la rentrée d’Henri Pot’d’Beurre dénombre plus de 3 100 000 vues trois mois après sa parution. Tournée en trois jour au château de Fougère, qui voit depuis le tournage des RPG 3 sa popularité grimper, cette vidéo de 37 minutes a rassemblé de nombreux autres youtubeurs, plus ou moins habitués des tournages pour le Joueur ou le Bazar du Grenier, ainsi qu’une centaine de figurants.

Alors qu’habituellement un épisode sort tous les mois, les fans ont dû attendre celui-ci pendant près d’un an. Sachant à quel point la préparation d’un tournage dans un lieu public, même fermé au moment de celui-ci, peut-être compliqué à organiser, il ne fait aucun doute que le travail en amont fut encore plus long.

Conclusion

La vidéo Harry Potter aurait-elle pu exister sans le Bazar du Grenier ? Certainement, mais probablement dans un format plus court et moins travaillé, car aujourd’hui pour exister, le Joueur du Grenier n’a qu’à se reposer sur son Bazar. Elle peut se laisser porter par ses inspirations, et celles de ses fans.


[1] Benoit Fouque, « Pourquoi le joueur du grenier cartonne sur internet ? », La chronique républicaine, actu.fr, publié le 27/01/2015

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

One Reply to “Joueur du Grenier/ Bazar du Grenier : chronique d’une fin dés-annoncée ?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :