[Critique] Homeland, une série policière déceptive

Amy vous parle de l’une de ces déceptions : Homeland, ça va saigner !

Salut les accros de la Toile, c’est Amy, celle qui vous donne son avis et critique les séries ! Soyez les bienvenus pour une nouvelle chronique sur une série policière disponible sur Netflix ! Aujourd’hui, Homeland. Déjà : pourquoi Homeland ? Je ne suis pas certaine que le titre soit vraiment adéquat. Mais, c’est un autre débat.

homeland-affiche-e1528731970768

Synopsis d’Homeland

Huit ans après la disparition de deux soldats américains lors de l’invasion de Bagdad, l’un d’entre eux réapparaît, seul survivant, alors que tout le monde le pensait mort depuis longtemps. Rapatrié aux États-Unis, il est accueilli chaleureusement par sa famille, ses amis et le gouvernement.

Seule contre tous, l’agent de la CIA Carrie Mathison, qui a passé plusieurs années en Afghanistan, est persuadée que le héros est en réalité devenu un espion à la solde de l’ennemi, préparant la prochaine attaque terroriste sur le sol américain. Sans réelle preuve et montrée du doigt suite à un incident diplomatique qu’elle a déclenché quelques mois plus tôt, Carrie va devoir se battre pour prouver que ce qu’elle avance est la réalité… (source : Allocine)

Mon avis pas du tout objectif sur d’Homeland

Une série policière, oui, encore. Cependant, même si je suis las de ce genre-là, j’avoue que celle-ci me tentait bien. Déjà, c’est une femme l’héroïne. En plus, l’angle change : un militaire revient après des années de séquestrations, tout en étant confronté à des problèmes d’actualité avec des attentats et on nous montre comment la CIA gère ça. Bonne idée sur le papier. A noter aussi qu’il s’agit de l’adaptation américaine d’une série israëlienne : Hatufim star-favorite-engagement-social-media-350x350

homeland_s7_trailer

[Carrie Mathison – Claire Danes]

La réalisation laisse à désirer par moment, même si la mise en scène nous permet de mieux suivre les troubles de Carrie, qui est bipolaire.

Le scénario est vraiment mauvais.

Trop prévisible sur de nombreux points, pas assez clair sur d’autres quand on ne demande pas pourquoi ils ont fait ces choix scénaristiques. Des scènes sont too much pour moi et le fil conducteur n’est pas clair, comme s’il se démultipliait au fil des saisons. La série dérive trop. Dommage.

Pourtant, et c’est là le paradoxe pour moi, les personnages sont très travaillés. Pas tellement en ce qui concerne les personnages secondaires, mais on va y revenir. L’héroïne est bipolaire et sa maladie est bien retranscrite. On voit bien combien elle lutte au quotidien. Quant à l’agent Brody… je ne l’aime pas mais ce n’est que mon opinion car il a vraiment un sale caractère. Bon, le problème est que certains rôles secondaires ne sont pas assez approfondis et, quand ils apparaissent trop, ils deviennent vite pénibles. Là, je pense notamment à la fille de l’agent Brody. Je mets néanmoins une étoile pour Carrie. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Homeland-Saison-4-810x1080

Je suis très dure dans mes notations mais bon, il faut bien donner un avis ! Si on mérite une étoile, il faut que ce soit parfait ! Voire génial. Comme pour les acteurs. Je n’ai généralement rien à leur reprocher. Ici, c’est la même chose. Les acteurs sont bons, sans être extraordinairse non plus. Mais ce n’est pas de leur faute si leur personnage est nul.

La série devient vite redondante… alors que l’intrigue du début change des autres. Au final, je l’ai vite abandonnée. Ce qui m’a d’ailleurs fait décrocher complètement, c’est cette répétition. Peut-être qu’un jour où je n’aurai rien à faire, je m’y remettrai…ou pas. Je conseille de regarder la première saison, la deuxième à la rigueur, mais guère davantage. Ce qui est vraiment dommage. Cette série policière est une succession de déceptionsstar-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350

star-favorite-engagement-social-media-350x350 Total d’étoiles : 4/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

Une réponse sur “[Critique] Homeland, une série policière déceptive”

Laisser un commentaire