Revue de la Toile

Bloody Marie de Jacques Martel, un succès littéraire !

Scroll down to content

Bloody Marie, un roman qui en a sous la couverture ! Découvrez vite notre chronique sur cette bombe de Jacques Martel !

Jacques Martel est un écrivain passionné de jeux de rôles, d’Histoire et d’Arts martiaux. Il a écrit plusieurs livres dont notre coup de coeur du jour : Bloody Marie. Le roman est paru le 22/08/2014 chez Mnémos. 

Résumé de Bloody Marie :

L’humanité s’est répandue dans la galaxie, et ses colonies finirent par être séparées par la distance.
Il y a trois générations, les hommes et les femmes ont recommencé à voyager, donnant naissance à un nouvel espoir : l’Essor. Aujourd’hui, les grandes voies sont à nouveau sillonnées par les navires de commerce qui font la prospérité des armateurs, mais aussi celle de leurs prédateurs : les pirates. Avec succès, la Ligue et la Flotte ont joué de tout leur poids et de la puissance de leurs corsaires pour mettre fin à l’activité des Forbans du Vide, avant de promettre des amnisties.

Désormais, d’anciens pirates traquent leurs confrères.

Ces dernières années ont sonné le glas de la piraterie. Mais, au comptoir d’un des plus anciens bars à matelots, un vieux soutier annonce aux habitués le retour de la terrible fille du feu Ravageur de Mondes : Bloody Marie. Menée par une colère jamais retombée depuis que la Ligue, quinze ans auparavant, a piégé son père, la pirate refuse de baisser pavillon.

Tous sabords ouverts, les canons prêts à vomir leurs charges de plasma, Bloody Marie lance le Long John pour un dernier raid… Entre passé et avenir de l’humanité, évolution futuriste et codes anciens de la piraterie, le scénario de Bloody Marie entremêle action, infiltration, combats spatiaux et enquête tout au long d’une intrigue savamment construite, complexe, captivante, pour aboutir à un final inattendu et percutant.

Mon avis :

Ce livre est excellent. Non seulement il est riche, mais il est aussi bien écrit et surprenant. A mi-chemin entre un épisode de Star Trek, et une bon scénario de jeux de rôles, cette épopée épique vous embarquera à son bord pour vous emmener vers l’infini et au-delà. Et vous ne serez pas déçu-e du voyage !

Déjà vous ne pourrez que vous attacher aux personnages.

Comme d’habitude dans les romans de Jacques Martel, les femmes ont la méga classe. Ce sont des battantes et des guerrières. Des femmes, des vraies, avec une belle paire d’ovaires. Mention spéciale au capitaine Marie-Jeanne, jeune, massive et alcoolique. Une sorte de Jessica Jones de l’espace.

Quant au héros de l’histoire, il vous cache un secret des plus étonnants. Sa psychologie est travaillée, et son aventure est parfaitement réaliste. Il vous narre ses péripéties avec un tel suspense que vous aurez du mal à vous décoller de ce livre. La plume est rythmée, efficace, même si le récit traîne un peu en longueur quelquefois. Cependant, c’est le seul reproche à faire à cette histoire géniale.

De plus, l’univers est travaillé à la façon d’un jeu de rôles (d’ailleurs, il y a même un glossaire pour ne pas vous perdre).

D’ailleurs, le système des personnages fonctionne sur le même principe : un bourrin, un capitaine, un soigneur, un voleur… Pour le meilleur des résultats ! Quant aux nombreuses références geeks et mythiques, vous pouvez vous amuser à les compter, car elles sont nombreuses et bien employées. Contrairement à de nombreux récits SF/Space Opera/Fantasy, Jacques Martel sait les placer.

Vous aussi, vous retomberez en enfance en lisant ce roman.

Bonne lecture et d’ici là,

Longue vie et prospérité

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :