[Critique] Breaking Bad : Bryan Cranston a rendu la série exceptionnelle

Amy revient critiquer une série qui a plus de dix ans maintenant… Un cancéreux chimiste, des trafiquants, des quiproquos et une morale discutable, ça vous parle ? Bienvenue dans Breaking Bad !

Salut les accrocs de la Toile, c’est Amy ! Celle qui vous donne son avis et, surtout, qui critique. Cette semaine, une série d’anthologie, culte et dont la renommée n’est plus à faire. Elle n’est pas encore au même niveau qu’ Une nounou d’enfer ou La petite maison dans la prairie, mais je ne doute pas qu’elle restera dans les mémoires. Un prof de physique cancéreux, un acteur qui porte toute la série, un scénario complètement WTF ? Je veux bien évidemment parler de Breaking Bad.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Breaking Bad - larevuedelatoile (02)

Synopsis Breaking Bad : Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler, sa femme enceinte, et de Walt Junior, son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d’argent afin de mettre sa famille à l’abri, Walter ne voit plus qu’une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. (Ref : Allociné)

Mon avis pas du tout objectif sur Breaking Bad

L’idée même de la série Breaking Bad est géniale ! C’est l’histoire d’un mec lambda et même plus que ça ! Il suffit de regarder sa personnalité de suiveur et de « lâche », la cinquantaine, prof dans un lycée dans un coin paumé des Etats-Unis… Il est quelconque mais devient un anti-héros en fabriquant et trafiquant de la drogue grâce à ses connaissances en chimie. Un personnage comme notre génération les aime : à la fois gentil et méchant, entre l’homme de bien et celui à la morale condamnable, à l’aune du grand Docteur House. Eh oui, maintenant, on ne veut plus que les séries soient des fables de la Fontaine ou des Disney. Sinon, nous regardons des Disney pour avoir les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. Quoique, ces derniers temps, Disney lui-même se réinvente et ses productions sont de plus en plus complexes. Cependant, ceci est une toute autre histoire. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Breaking Bad - larevuedelatoile (04)

On ne va pas se mentir, la réalisation de Breaking Bad est ultra travaillée.

Tout est fait pour soutenir le scénario et tourner autour de personnage principal : Walter White. La série a connu un succès grandissant à mesure que passaient les saisons. Ce qui est très très très -mais alors tellement, simplifions ça par l’équation 3 x 1000- rare, c’est qu’elle se bonifie avec le temps. La saison 5 est clairement la meilleure de toute, et même meilleure que la saison 1. Le budget par épisode est assez conséquent pour ce genre de série, ce qui se justifie par le grand nombre de lieux de tournage. Pourtant, rien ne fait clinquant, tout semble à sa place : des lumières, au cadre en passant par les décors et costumes. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Finalement, si l’on prend l’ensemble de la série, le scénario est ce qu’il y a de plus mauvais. L’intrigue principale demeure la fabrication de la meth par le chimiste. Quant aux intrigues secondaires et tertiaires… bah franchement elles m’ont majoritairement ennuyées. Je ne parle pas de la maladie de Walter ni de sa relation avec Jesse… mais plutôt des relations, des interactions entre Walter et son épouse. Et je m’y suis reprise à plusieurs fois pour regarder  cette série et, tel un livre de Zola, j’ai sauté beaucoup de passages trop longs au fil des épisodes et des saisons.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Breaking Bad - larevuedelatoile (03)

Je ne vais faire qu’un seul paragraphe pour les acteurs et les personnages. Certes, les acteurs sont bons mais les personnages en eux-mêmes ne sont pas oufs. Il faut reconnaître que la seule personne qui fait tenir Breaking Bad, le personnage qui tient tout à bout de bras du premier au soixante-deuxième épisode c’est le magnifique Bryan Cranston. Même si Aaron Paul est très bon, de même que Bob Odenkirk (puisqu’il a même eu droit à un spin-off  Better Call Saul grâce à son personnage d’avocat corrompu). Toutefois, ça reste le talent de Bryan, son art pour le comique de situation, ses expressions et son jeu qui rendent Breaking Bad si exceptionnel. Comme dans toutes les séries du genre, on enlève l’acteur principal et le show s’effondre. Acclamons tous l’interprète du personnage de Walter White. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Breaking Bad - larevuedelatoile (05)

[L’avocat Saul Goodman – Bob Odenkirk]

Je suis particulièrement partagée pour cette série. D’un côté je n’ai pas accroché du tout. De l’autre; j’adore regarder certains épisodes et passages, notamment l’épisode 10 de la saison 3 : la mouche. Episode sans budget où Walter devient dingue avec la mouche qui menace de polluer leur repère parfaitement stérile. Comme quoi, c’est vraiment quand on est acculé que le meilleur ressort ! Bref. Aujourd’hui encore, j’ai quelques difficultés à comprendre l’engouement qu’a généré cette série. Je demeure persuadée que c’est Bryan Cranston qui fait la série et que tout le monde le vénère davantage que le show. Ah oui, et sans oublier l’autodérision de l’acteur… vous avez vu la fin alternative de la série ? Spoil : Il y a un rapport avec la série Malcolm. star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Breaking Bad - larevuedelatoile (06)

  star-favorite-engagement-social-media-350x350  Total étoiles : 6/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

A propos de Amy B. 43 Articles
Champagne, Ecriture & Bagatelles Le reste est dans ma bio !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire