[Critique] Sick Note : un bon scénario mal exploité

Amy s’attaque à une série Netflix qu’elle n’a pas du tout apprécié, malgré son casting digne d’une bonne série britannique : Sick Note.

Salut les accrocs de la Toile, c’est Amy ! Celle qui vous donne son avis sur les séries mais, surtout, qui critique. Une autre série cette semaine que j’ai commencé à cause d’un acteur dans le rôle principal (qui a joué dans une petite saga du nom d’Harry Potter). MAIS, je regrette de l’avoir regardée… une autre série loufoque dont l’idée de base est bonne mais mal exploitée à mon sens : Sick Note.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Sick Note RevueDeLaToile (03)
Etoiles, Critiques & Bagatelles – Sick Note

Synopsis de Sick Note : Daniel Glass, menteur compulsif, est bloqué dans une relation amoureuse ratée et un travail sans perspective. Lorsqu’il se fait diagnostiquer un cancer, tout le monde se met à mieux s’occuper de lui. Puis il découvre que le pire oncologue du monde, le docteur Ian Glennis, l’avait mal diagnostiqué. Il décide de garder l’information pour lui, ce qui s’avère de plus en plus compliqué. (ref Allocine)

Mon avis pas du tout objectif sur Sick Note

Quand j’ai lu le synopsis, j’ai été super emballée par l’idée ! J’adore ce genre de thème ! On sait que tout va partir en sucette à un moment ou à un autre car l’intrigue tourne autour d’un choix douteux du protagoniste. Donc l’idée de mettre Rupert Grint dans la peau d’un mec lâche, mythomane et faignant, qui feint d’avoir un cancer pour avoir une vie meilleure est tout simplement intelligente et cocasse ! Niveau concept, tout porte à croire que la série sera grandiose. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Sick Note RevueDeLaToile (02)

J’ai souvent du mal avec les réalisations britanniques. Un peu comme les films d’auteurs français, les Anglais font des montages avec des scènes très longues. Trop longues. Alors dans des séries comme The Crown, c’est de circonstance. D’autres fois, c’est juste agaçant. Comme dans la série Docteur Foster, ce qui rend le tout pesant. Je ne suis pas très patiente mais, franchement, trépigner et soupirer parce que les scènes et les épisodes traînent…. je pose un veto. La réalisation de cette série n’est pas mauvaise du tout, c’est juste une question de goût. Et je n’aime pas ces longueurs ! Cependant, il y a d’autres réalisations britanniques que j’apprécie : Doctor Who, Downton Abbey… Donc, pas d’étoile.

Le scénario est clairement ce qui m’a le plus déçue dans cette série ! J’étais super enthousiaste, même le premier épisode me paraissait de bon augure…  Comme dit précédemment, j’adore le concept mais ce qu’ils – les réalisateurs et scénaristes – en ont fait est déprimant. Je suis dépitée par la tournure que prend la série. Et dès le deuxième épisode,  ça devient n’importe quoi. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait du cancer une intrigue secondaire, voire tertiaire. Sans vraiment vous spoiler, c’est le « meurtre » du meilleur ami du personne principal (Daniel Glass) ainsi que l’infidélité de sa petite-amie qui sont au premier plan. POURQUOI ?!

Cette série est basée sur l’absurde. On n’aime ou on n’aime pas, chacun ses goûts. Cependant, certaines situations sont borderlines. Ce n’est pas « pervers » comme dans Insatiable mais je ne trouve pas que ce soit drôle pour autant. Certaines situations sont amusantes… cependant, cela ne va pas plus loin.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Sick Note RevueDeLaToile (04)

Il y a pas mal de personnages dans cette série et ce dès le début, davantage que dans la plupart des autres séries. On n’en arrive pas au niveau de Game of Thrones mais si les personnages principaux restent peu nombreux, les personnages secondaires et autres petits rôles s’ajoutent rapidement dans l’équation. Les personnages sont haut en couleur mais caricaturaux. En définitive, ils n’ont rien d’extraordinaire.

Pour les acteurs, ils sont bons. Je pense qu’on est tous heureux de voir Rupert Grint. L’acteur qui joue le rôle du badaud Ian Glannis, un certain Nick Frost, est excellent. Par ailleurs, on retrouve Lindsay Lohan dans un rôle récurrent au cours de la première saison. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - Sick Note RevueDeLaToile (01)
Sick Note Rupert Grint et Lindsay Lohan

Mon avis sera bref : terriblement déçue. J’ai même cessé de la regarder tellement ça devenait n’importe quoi. Non, vraiment, je ne la conseille pas. star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350 (pour le concept et les acteurs)

star-favorite-engagement-social-media-350x350 Total étoiles : 4/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

A propos de Amy B. 43 Articles
Champagne, Ecriture & Bagatelles Le reste est dans ma bio !

1 Trackback / Pingback

  1. Hermione Granger est-elle une perverse manipulatrice?... - Revue de la Toile

Laisser un commentaire