[Critique] The Rain : une idée géniale, une réal décevante

Parce que c’est la mode des séries et films post-apocalyptiques et dystopiques, Netflix aussi s’y met. Voici une série danoise originale dont le virus mortel se propage par l’eau : The Rain.

Salut les accros de la Toile, c’est Amy ! Celle qui vous donne son avis sur les séries et, surtout, qui critique. Cette semaine, je vous présente une série originale Netflix danoise. ça change ! C’est ce que j’apprécie chez Netflix, le catalogue nous permet d’avoir accès à des productions de toutes les nationalités et facilement, élargissant nos horizons cinématographiques. En bref, venez découvrir mon avis sur la dystopie The Rain.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - The Rain, RevueDeLaToile (04)

Synopsis de The Rain : Un virus mortel décime la population dès que quiconque touche de l’eau. Un scientifique met ses deux enfants à l’abri (Rasmus et Simone) dans un bunker. Sept années passent avant qu’ils ne doivent sortir, faute de nourriture. Un monde hostile les attend.

Mon avis pas du tout objectif sur The Rain

La dystopie, c’est un monde dans lequel on n’aimerait pas être. Ici, c’est un monde post-apolyptique, un concept très à la mode. L’originalité vient du fait que ce n’est pas un monde de zombies, même si c’est bien un virus qui tue nos civilisations. En effet, ce virus se transmet par l’eau, l’élément le plus indispensable à la vie ! L’idée est géniale ! J’adore ! De plus, cela offre tellement de possibilités ! On ne peut que se demander où l’on va. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelles - The Rain, RevueDeLaToile (05)

Je ne suis pas une spécialiste – du tout – du 7e art danois, et même scandinave. La seule réalisation que je connaisse est le film Royal Affair avec Alicia Vikander. On retrouve des similitudes dans la réalisation, comme sans doute des étrangers trouveraient dans nos réalisations des habitudes dans nos façons de tourner et de monter. Ainsi, ma critique de la réalisation sera sans doute davantage axée sur leur style de réalisation.

Si on entre tout de suite dans l’histoire de The Rain, il faut vraiment du temps pour comprendre l’intrigue. Les scènes sont très longues et souvent inutiles, sans parler des dialogues qui n’ont aucun intérêt. Les épisodes sont beaucoup trop longs, il y a au moins dix voire quinze minutes de trop par épisodes. Sans doute sommes-nous trop habitués au matraquage des productions américaines. Cependant, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les histoires qui n’avancent pas. Que ce soit film, série ou même en livre. Toutefois, je vais tout de même attribuer une étoile à la réalisation parce que les plans sont très beaux, sans parler des jeux de lumières que je trouve particulièrement réussi. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Le problème de réalisation vient sans doute du scénario de The Rain. Il n’a énormément déçue ! Avec tous les éloges que la série a reçus, je m’attendais à quelque chose de comparable à la Casa de Papel. Il n’en est rien. Il y avait tellement de choses à faire pour cette série ! L’idée était tellement géniale ! Que de déceptions.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - The Rain, RevueDeLaToile (03)

J’ai toujours beaucoup de mal à critiquer une série que je n’ai pas appréciée. Les bons côtés sont difficiles à mettre en avant d’autant plus qu’ils sont toujours ternis par le sentiment négatif que je garde à la fin. Une fois n’est pas coutume donc, je vais rejoindre le paragraphe sur les acteurs et les personnages de The Rain car j’ai peu de choses à dire sur l’un comme sur l’autre.

Comme d’habitude dans les productions Netflix, les acteurs sont bons. Ils font leur boulot et bien, ne surjouent pas et rendent leur personnage crédible, sinon réels. Le casting n’a cependant rien d’exceptionnel ; mais, encore une fois, je ne connais pas les cinéma danois, encore moins leurs acteurs.

Pour les personnages… les scénaristes ont tenté de faire des personnages réalistes, ni bons ni mauvais, teintés de gris en somme. Toutefois, c’est râté. L’héroïne pleine de bonnes intentions semble plus naïve qu’autre chose, et se révèle pénible à suivre. Son frère Rasmus paraît faire sa crise d’ado alors qu’il est en danger de mort ! Il aurait très bien pu la faire dans un bunker, non ? Là, ça aurait été parfaitement logique ! Le problème des caractères des personnages et de leur évolution s’accordent avec le scénario qui laisse à désirer sur bien des points.

Etoiles, Critiques & Bagatelles - The Rain, Revue De La Toile (01)

J’ai regardé la première saison de the Rain jusque la fin, espérant avoir des réponses. Réponses que l’on a partiellement, je l’accorde. En plus, ça a été difficile. J’ai lutté pour tout regarder, à force de patience et de soupirs, j’en suis arrivée à bout. La fin de saison est intéressante et remonte un petit peu le niveau, cependant pas assez pour que je me lance dans la saison 2. En définitive, un très bon début très prometteur que de mauvais choix scénaristiques et une pauvreté des personnages rendent décevant. star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350

star-favorite-engagement-social-media-350x350 Total étoiles : 4/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

A propos de Amy B. 43 Articles
Champagne, Ecriture & Bagatelles Le reste est dans ma bio !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire