Game of Thrones saison 8, illustrée avec des gifs Kaamelott

Parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, voici le résumé de la saison 8 de Game of Thrones avec des Gifs de Kaamelott. SPOILERS ALERT : si vous n’avez pas vu la saison 8, ne la regardez pas. Lisez les livres. C’est mieux les livres.

Episode 1 & 2 de Game of Thrones saison 8

Cette dernière saison d’héroic fantasy commence par deux épisodes qui se déroulent dans un château. On y retrouve Dany, Jon, Sansa, Theon, et tout le reste de la smala. Que j’ai la flemme de citer. Tout ce petit monde se prépare à affronter les marcheurs blancs.

Inutile d’attendre que cette image bouge. Ce n’est pas un gif. Déso.

Winter is coming ! Et ce n’est pas trop tôt ! Ce n’est pas comme si on avait pas attendu pendant 9 ans.

Tout le monde est uni, même les lions et les cafards se sont associés. Sansa n’est tout de même pas opé pour ployer le genou devant Dany, comprenant que le Nord sera assujetti. Et puis faut nourrir les soldats de Dany et ses dragons, tout ça, tout ça.

Dany n’étant pas super contente de l’accueil, elle en touche deux mots à Jon.

D’emblée, on constate l’inutilité de Jon, qui passe son temps à ne répéter qu’une seule et unique ligne de texte durant toute cette saison : « She is my queen ». Que l’on pourrait traduire par : »Je suis son chien ». Toutefois, comme je suis prof de Latin et non pas reverso, j’émets quelques réserves sur la traduction. Jon aka Aegon Targaryen a autant de prestance qu’une plaque d’invisibilité durant ces huit heures d’épisodes. Il apprendra par Bran et Sam qui il est vraiment, Sansa le révélera au monde entier, c’est-à-dire à Tyrion, qui le dira à Varys, pour que finalement, ça ne serve pas à grand chose.

Quant à Arya, elle se tape Gendry après lui avoir demandé de lui fabriquer une arme digne d’un bon item de Soul Calibur. L’histoire ne nous dit pas s’ils s’en sont servis pendant leurs petites affaires. Mon imagination a envie de se dire que si. Et Yvain et Gauvain vous expliqueront comment.

Sinon, on apprend que Thormund a bu du lait d’ogresse étant enfant, et que c’est probablement à cause de cet incident qu’il est devenu tel qu’il est. Il continue à courtiser Brienne, sa poulette. Sa noble Dame sera sacrée chevalier par Jaime Lanister. Pour le fan service.

Enfin, les chefs décident de mettre à l’abris tous les non-combattants dans la crypte. Alors qu’ils préparent une riposte contre un nécromancien, qui risque potentiellement de réveiller les morts. Bran sera quant à lui utilisé comme appât et protégé par Theon.

Episode 3 de Game of Thrones saison 8 :

C’est un épisode tellement sombre qu’on y voit comme à travers une pelle. Le directeur de la photographie a prétendu que nous, pauvres spectateurs, devions mieux régler la luminosité de nos écrans. Bref. Rempilons sur le résumé illustré.

L’armée des morts attaque Winterfell au cours d’un combat épique, durant lequel les scénaristes ont oublié deux choses un petit peu essentielles. Une tactique militaire digne de ce nom et l’aboutissement de l’arc narratif sur le Roi de la Nuit.

Au lieu de cela, on a de la baston grandiose (enfin qui le serait probablement si on y voyait quelque chose). Des morts inutiles qui reviennent à la vie, sous forme de zombies, pour re-mourir par la suite. Comme les Dothrakis, que l’on croyait disparus mais qui reviendront finalement en masse si l’on en croit le dernier épisode.

C’est l’hécatombe pendant tout l’épisode : Jorah la friendzone, la plupart des power rangers qui étaient partis en reconnaissance au-delà du mur dans la précédente saison, Lyanna passent l’arme à gauche. Plusieurs fois pour certains…

Quant à Jon et Dany, ils réalisent en amoureux leur tout premier barbecue de la série. Mais vous savez, l’hiver arrive, les marcheurs blancs pullulent, on crame des mecs. Des mecs déjà morts.

Une partie de la prophétie d’Arya se réalise, puisque c’est elle qui tue le Roi de la Nuit. Du reste, on attend toujours qu’elle assassine des « yeux verts ». L’épisode se conclut sur la mort de la sorcière rouge. A moins que je ne me sois gourée d’univers.

Episode 4 & 5 de Game of Thrones saison 8

Deuxième barbecue à Winterfell, sous la neige. Quelqu’un peut-il m’expliquer ce concept qui consiste à brûler des morts alors qu’il neige ? C’était donc cela l’explication du titre : un chant de glace et de feu ?

Après les festivités, Winterfell offre un banquet au cours duquel Gendry est nommé Seigneur, avant de se prendre le râteau de sa vie, rejoignant ainsi le club très fermé de la friendzone dont le poste de président est vacant depuis la mort de Jorah.

Pendant ce temps, Brienne se fait enfin dépuceler par Jaime avant de se faire abandonner au petit matin. Jaime souhaite finalement rejoindre sa morue de sœur pour engendrer une incohérence scénaristique de plus. On n’est plus à ça près.

Jon friendzone sa tata, ce qui paraît normal, puisque c’est sa tata. Quant à Cleagane, il se demande ce qu’il fait encore là. Il finira par partir avec Arya sur ses talons.

Puis, Varys commence à avoir quelques doutes au sujet de Dany et tente de l’empoisonner. Il tentera par la même d’avertir Tyrion, et de proposer à Jon de prendre la place de sa reine.

Malheureusement, ce sera un échec cuisant.

Dany veut conquérir le monde de Westeros.

Sansa s’oppose une nouvelle fois à Dany, en lui expliquant tel Léodagan qui défend ses tourelles, que ses hommes ont besoin de se reposer. Suite à cette altercation, Dany part avec sa flotte en direction de Port-Réal.

Malgré le fait qu’elle chevauche un dragon, elle ne voit pas Euron et tous ses bateaux foncer sur son armée. Elle perd un bébé dans la bataille, ainsi que Missandei qui se fait capturer on ne sait trop comment. On la retrouve un peu plus tard, en haut des remparts de Port-Réal, détenue par Cersei. Dany essaie de négocier, mais visiblement, la diplomatie ce n’est pas trop son truc.

Cersei répond.

Tyrion essaye de temporiser les deux.

Le lutin essaie de prévenir sa sœur de la catastrophe qu’elle encourt.

C’est un échec. Missandei perd la tête. Et on assiste au deuxième épisode barbecue de la saison. Mais avant que ne débutent les hostilités, nous avons droit à quelques scènes dans le camp militaire, notamment pour y retrouver Jaime. Le lion s’est fait capturer, mais Tyrion le libère. Il lui explique que Cersei n’a aucune chance face à Dany, qu’ils devraient partir tous les deux en croisière avec leur futur bébé sur la barque qu’il leur a apprêtée, tout ça, tout ça. Il partira, en essayant de rentrer dans le château, perdu au milieu de la foule.

Puis, en voulant prendre un passage secret, il croisera Euron qui lui dira qu’il s’est tapé sa sœur et qu’ils projettent de s’unir pour de bon.

Ils se battront et Jaime vaincra Euron, avant de retrouver sa sœur et de mourir avec elle dans le donjon rouge. Pire fin ever pour Cersei et Jaime. Ils se prendront des briques sur la tête alors qu’ils n’avaient que quelques mètres à faire pour survivre.

Pendant ce temps, Cleagane et Arya sont rentrés dans le camp militaire. OKLM. Ils réussiront ensuite à entrer dans la Cité.

Cleagane convaincra Arya de ne pas tuer Cersei. Il périra dans les flammes avec son frère, après avoir mené le seul combat épique et badass de la série. Arya le remerciera, parce que, tout bien réfléchi, elle n’avait pas trop envie de cramer.

Quant à Dany elle se transformera en Mad Queen beaucoup trop rapidement, et fera tout brûler malgré la reddition des troupes, devant un Jon inutile, et un Tyrion impuissant. La ville est calcinée et sombre sous une pluie de cendres. C’est ce qui s’appelle torcher l’intrigue en brûlant des étapes.

Episode final de Game of Thrones résumé avec les meilleurs gif Kaamelott

A ce moment-là de la série, les scénaristes de Game of Thrones s’en tamponnent le coquillard de conférer un minimum de sens et de cohérence à leur histoire. Ou de boucler les arcs narratifs. Dany est devenue l’incarnation de Voldemort, comme le suggère très subtilement la mise en scène, son costume et son speech hitlérien. Tyrion se fait emprisonner pour l’avoir trahie et ne plus vouloir participer à son projet de conquérir le monde. Son acte ultime de rébellion sera de jeter devant elle son pin’s de main du royaume.

Jon se fait alpaguer par sa petite sœur, dont le cheval blanc qu’elle montait à la fin de l’épisode précédent a, comme toute logique, subitement disparu. Arya lui propose d’accomplir un régicide, et de devenir le nouveau Jaime. Ce qui fait sens puisque, tel Jaime, il s’est déjà tapé un membre de sa famille. Mais comme on dit par chez mes ancêtres ch’tits, l’inceste, c’est génial, tant que ça reste en famille.

Dans sa cellule, Tyrion propose exactement le même projet à Jon.

Sauf que celui-ci n’est pas prêt à entendre les arguments qui iraient à l’encontre de sa bien-aimée. Pourtant, Tyrion essaie. Jon riposte. Tyrion est fatigué par ce discours sans queue ni tête.

Puis, Jon va parler à Dany, seul à seul, près du trône de fer. Tout à coup : l’illumination. Il réalise que sa maîtresse est passée du côté obscur de la force. Jon prend donc son courage à deux mains et l’assassine.

ENFIN.

Drogon fait alors la seule chose intelligente qu’aucun humain n’a pensé à faire : détruire le trône. Et puis, il emporte le cadavre encore chaud de Dany vers l’infini et l’au-delà. Certainement pour le bouffer. Ce n’est pas la peine d’élaborer des théories sur le sujet, les dragons ne savent pas enterrer les morts. Comme le dit Karadoc dans ce gif kaamelott :

Pendant ce temps, l’ensemble des spectateurs ont sorti le champagne et le boivent abondamment pour fêter la mort de Dany.

Et puis, grosse ellipse temporelle.

On retrouve, dans les ruines de Port-Réal, le jeu conseil des 7 familles. Il est présidé par les Starks ou plus exactement, ce qu’il en reste, Yara, que l’on pensait disparue en mer, Gendry la friendzone, Sir Davos qu’on ne sait pas trop ce qu’il fait là et lui non plus, les Dorniens mais pas en la personne d’Ellaria dont on attend toujours des news depuis la dernière saison, Bronn, Sam qui était parti pour le Nord, et comme tout le monde a une vie, je vais arrêter ici mon énumération. Vert Gris amène Tyrion enchaîné, sur ordre des 7 familles assemblées.

Tout à coup, la discussion la plus improbable de la série commence. Amenée comme un radis dans le trou de nez d’un ours, elle a pour objectif de déterminer qui sera le nouveau roi des 7 Royaumes.

Sam tente d’instaurer la démocratie, mais il est beaucoup trop en avance sur son temps.

L’oncle de Sansa tente de poser ses fesses sur le trône. C’est un échec critique. Puis, Tyrion prend la parole, alors qu’il est prisonnier de guerre. La tête que fait Vert Gris annonce un sombre présage quant au dénouement de cette discussion.

Tyrion parle de Jon, emprisonné. Contrairement à Jaime, Jon s’est fait prendre pour son crime et demeure détenu par les Immaculés. Quel boulet. Tyrion et les chefs de clans décident de son avenir : doit-il mourir ou devenir vendeur chez décathlon, rayon camping, maintenant qu’il a l’expérience suffisante pour monter, démonter et planter une tante ? Puisqu’il devait LOGIQUEMENT FINIR SUR CE PUTAIN DE TRÔNE DEPUIS 7 SAISONS, TOUTE L’INTRIGUE PRINCIPALE REPOSANT SUR SON IDENTITÉ SECRÈTE ! POURQUOI PAS LUI ? Parce que les Immaculés, mais surtout les scénaristes ne le veulent pas. Finalement, Tyrion finira par désigner le nouveau roi de Westeros. Bran. Qui réagira à peu près comme cela :

Probablement parce que le trône a été détruit et qu’il est le seul à posséder sa propre chaise. Pratique. Bran fait de Tyrion sa main, et prend la décision d’envoyer Jon à la garde de nuit. Sir Davos propose une île aux Immaculés et Sansa se la joue Winterfellxit. C’est comme le Brexit, version Westeros.

Finalement, Arya devient une pâle copie de Dora l’exploratrice, Jon retourne dans le Nord, Sansa devient méga badass, et Bran réunit les personnages encore vivants de la série pour rebâtir Westeros.

Brienne finit par rédiger les pages manquantes de Jaime.

Et tel Sam dans le Seigneur des Anneaux, Samwell rédige « A song a Fire and Ice » que l’on pourrait traduire par : »La meilleure série de tous les temps sauf pour la fin qu’ont complètement torchée les scénaristes », mais encore une fois, je ne suis pas reverso.

Pour conclure cette saison par un gif Kaamelott de qualité :

Le scénario de cette saison de Game of Thrones, c’est Arthur qui en parle le mieux :

Game of Thrones final
Suis-nous sur Twitter ici
Aime notre page Facebook ici
A propos de Tsilla AUMIGNY 49 Articles
Rédactrice en Cheffe, Enseignante en Lettres Classiques certifiée, Autrice de roman, Scoute toujours, Jedi à ses heures perdues, Gryffondor.

2 Comments

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. 5 reasons why... (re)voir des teen dramas ! - Revue de la Toile
  2. [Critique] Doctor Who (2005), British et Brillante - Revue de la Toile
  3. Critique de : Lost in space - Revue de la Toile

Laisser un commentaire