Cécile nous parle de Mangomics-Access !

Mangomics-Access est une association à but non lucratif (loi 1901) qui a pour but de rendre les manga et comics accessibles à tous, et plus particulièrement aux déficients visuels, malvoyants et non-voyants.

Cécile, bénévole de l’association Mangomics-Access transcrit des livres pour les rendre accessibles aux personnes déficiente visuel. A travers cette interview, elle nous explique comment fonctionne la transcription, pourquoi et comment l’association. Vous trouverez également un lien pour télécharger gratuitement ces livres audio jeunesse, en version audio ou écrite.

Logo de l’association Mangomics-Access : une mangouste de profile avec un bandeau sur les yeux, le nom de l’association en dessous, écrit avec des polices stylisées et en braille.

Pourrais-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs-trices ?

Je m’appelle Cécile, jeune chercheure de 27 ans, fan de manga et impliquée dans quelques « trafics » de manga avec Antoine Jourdon au lycée. Je suis également une mangouste transcriptrice depuis presque 6 ans dans l’association Mangomics-Access. Les mangoustes sont l’emblème de notre association et c’est aussi notre petit surnom !

Tu fais partie de l’association Mangomics-Access. Quel est le but de votre association et par qui a-t-elle été créée ?

L’association Mangomics-Access, anciennement Association Amis des manga, est une association à but non lucratif. Son but est de rendre accessible les manga et les comics aux déficients visuels (mal- et non-voyants). Tous les livres audio ou écrits que nous transcrivons sont gratuits. Nous sensibilisons aussi au handicap visuel lors de conventions manga/comics.

L’association Mangomics-Access a été créée en 2012 grâce à une belle histoire d’amour entre Sandra, voyante fan de manga, et Loïc, aveugle et curieux de découvrir la culture nippone. Au départ, Sandra lisait des manga à Loïc, mais c’était assez chronophage et pas très pratique pour tous les deux. Avec une bande d’amis, qui est depuis devenu un groupe de fidèles mangoustes, ils décidèrent de créer l’association et de permettre à toutes personnes déficientes visuelles d’avoir accès à cette culture nippone, qui leur est inaccessible.

Avez-vous transcrit beaucoup d’œuvres ?

Actuellement, notre association propose un catalogue de 10 manga en cours de retranscription et 10 manga terminés. Ces manga sont de tout style : kodomo (pour enfant), shōjo (pour jeune fille), shōnen (pour jeune garçon) et seinen (pour jeunes adultes).

Cette année, nous avons changé de nom pour devenir l’Association Mangomics-Access. Nous allons ainsi ouvrir notre catalogue aux comics, également inaccessibles pour les déficients visuels.

Où peut-on télécharger tous ces livres audio gratuitement et ces retranscriptions écrites des manga et comics ?

Tous les livres gratuits sont disponibles sur notre site internet pour les déficients visuels sur : https://amisdesmanga.fr/.

Le stand de l’association Mangomics-Access lors d’une convention. Il y a 6 bénévoles derrière deux tables sur lesquelles se trouvent des planches de manga, un ordinateur braille, une machine perkins, qui sert à écrire en braille. Sur les six bénévoles, quatre sont debout, et deux assis. Cécile, que nous interviewons, est la troisième bénévole qui se tient debout, à partir de la gauche. Elle est au centre de la photo. Derrière le groupe, des panneaux affichent le nom des manga transcrits.

Pourrais-tu nous expliquer les techniques qui permettent de rendre les comics et les manga accessibles à tous ?

Il faut savoir que dans l’association, tous les bénévoles ne font pas la même chose. Je m’explique : dans l’association Mangomics-Access, on propose plusieurs types de documents pour nos manga. Ce sont des documents lisibles sur les ordinateurs braille ou des livres audio. Majoritairement, on les retrouve en version retranscrite, c’est-à-dire que des mangoustes bénévoles sont des « transcripteurs ». Leur rôle est de décrire avec un maximum de détails les décors, les personnages, leurs émotions, tout ce qui peut être nécessaires pour la bonne compréhension du manga (et ça fonctionnera de la même manière pour les comics). On fait une sorte de roman du manga/comics sous forme de fichier rtf.

Ensuite, un autre groupe de mangoustes, déficients visuels ou non, les « bêta-lecteurs », relisent les fichiers retranscrits afin de corriger toutes coquilles ou fautes d’orthographe qui se seraient glissées dans le texte. En plus, ils vérifient également que ce qui a été retranscrit est clair. Cela permet la bonne compréhension de l’histoire. S’ils ont un doute, le bêta-lecteur recontacte le transcripteur et ils vérifient ensemble cette partie. Avec cette fine équipe de transcripteur et de bêta lecteur, on obtient ainsi un joli chapitre de manga au format rtf, extension accessible aux déficients visuels par leur ordinateur braille ou encore par leur synthèse vocale.

Les synthèses vocales sont vraiment très pratiques dans le quotidien des déficients visuels : elles lisent les articles que l’on peut trouver dans Revue de la Toile par exemple, ou encore les fichiers rtf que proposent gratuitement l’association.

Cependant, la synthèse vocale a quelques défauts : en plus de sa voix plus ou moins humaine, elle a la fâcheuse tendance à ne pas savoir comment lire les noms japonais (imaginez un Naruto qui se lit Nalouto en japonais –ou Narouto si on a dû mal avec le ‘lou’ japonais – et qui est lu « Naruto » par la synthèse vocale…). Pour pallier à ces problèmes, un troisième groupe de mangoustes bénévoles intervient : les « narrateurs ». Leur rôle est de lire ce que les transcripteurs ont écrit (après vérification par les bêta-lecteurs) et de s’enregistrer afin de proposer le chapitre de manga/comics en version livre audio.

Les personnes déficientes visuelles peuvent ainsi choisir entre des versions écrites ou des versions audio de leur manga/comics préféré.

Cette image présente les mains d’une personne sur un ordinateur braille. L’ordinateur permet de lire les livres transcrits par l’association. Il se trouve au-dessus de planche de manga.

Pourquoi était-ce si important pour toi de t’impliquer dans l’association Mangomics-Access ?

Depuis très jeune je suis sensibilisée au handicap. En effet, mon petit frère est mal-voyant. C’est lui qui m’a fait découvrir l’association Mangomics-Access. J’ai tellement été touchée par leur travail bénévole  que ça me semblait nécessaire de les rejoindre ! Moi aussi, j’avais envie de pallier à cette injustice.

J’ai découvert le manga au lycée et c’était particulièrement à la mode à cette époque. C’était, je dirais, indispensable pour pouvoir discuter avec d’autres jeunes et ainsi s’intégrer dans des groupes d’amis. Durant l’adolescence, c’est particulièrement important de se sentir intégré-e.

Comme il y a encore beaucoup d’efforts à réaliser pour intégrer toutes les personnes en situation de handicap sur tous les plans, celles-ci peuvent être exclues des situations de la vie quotidienne, faute d’accessibilité. C’est le cas lorsque l’accès à la culture est limité : on peut difficilement s’intégrer à un groupe quand on n’a pas la possibilité de partager une passion ou une culture commune.

Parfois, il arrive que des personnes en situation de handicap n’osent pas évoquer le sujet avec les concerné-e-s, et elles se retrouvent dans des situations délicates, notamment lorsqu’une discussion, par exemple, se focalise sur le dernier film de super-héros ou encore le dernier manga à la mode. Le faite de rendre accessible les manga (et maintenant les comics) grâce à l’association Mangomics-Access permet aux jeunes en situation de handicap de pouvoir discuter de ce genre de choses. Ainsi, il leur ils peuvent partager leur passion pour les manga et les comics alors que cela ne leur était impossible sans les ouvrages mis en ligne par l’association.

Je voulais rejoindre l’association Mangomics-Access pour permettre à toute personne en  situation de handicap de profiter d’une culture à laquelle ils devraient tous avoir accès et leur permettre de s’intégrer dans la société. Je souhaite aussi casser les légendes urbaines qui prétendent que les déficients visuels ne peuvent pas apprécier la bande dessinée.

Cette image présente une machine Perkins, qui sert à écrire en braille.

D’après toi, pourquoi est-ce aussi difficile de trouver des livres qui soient accessibles à tous ?

Dans le cadre des manga et des comics, et de la bande dessinée en générale, les personnes déficientes visuelles ne correspondent pas aux publics visés par les éditeurs. Même si de plus en plus de livres sont accessibles (comme les livres audio), les dessins sont difficilement « traduisibles ». Il existe des éditeurs qui proposent des bandes dessinées franco-belges en braille, à acheter pour des prix faramineux. Mais la culture devrait être accessible à tous. C’est pourquoi nous essayons de faire bouger les choses en proposant des manga et comics, gratuitement, accessibles aux personnes qui ne peuvent pas les lire.

Est-ce que tout le monde peut devenir transcripteur-trice ?

Tout le monde peut devenir transcripteur-trice ! Si tu aimes les manga et/ou les comics, si tu es touché-e par la cause que nous défendons (l’accessibilité aux déficients visuels à la culture), si tu as envie de partager cet amour pour cette culture avec le plus grand nombre, rejoins-nous !

Et si tu adores écrire, tu peux rejoindre les mangoustes transcriptrices, en proposant un manga ou un comics de ton choix, que tu as dans ta bibliothèque, ou encore en reprenant un manga qui a été mis en pause ou en répondant à la demande de notre public déficient visuel (et ils en ont des demandes !).

Si l’écriture te fait peur mais que tu adores donner de la voix, rejoins les rangs des narrateurs. Avec un bon micro te voilà paré-e pour proposer des livres audio vivants et humains à nos amis mangoustes. Et sache que tu peux nous rejoindre où que tu habites ! Du moment que tu parles et écris français, tu es le-la bienvenu-e !

Attention, tu risques de rencontrer des mangoustes un peu folles mais formidables qui partagent des passions communes : l’accessibilité à la culture pour tous et un amour pour la culture manga et comics ! Bonne ambiance garantie !

Cette image présente un texte en braille et la main d’une personne le lisant.

Comment faire pour rejoindre Mangomics-Access ?

C’est extrêmement simple : envoie-nous un mail à amisdesmanga@gmail.com. Tu pourras discuter avec Sandra qui t’expliquera le fonctionnement de l’association avec plus de détails. Tu peux également nous suivre (et nous contacter bien sûr) sur Facebook https://www.facebook.com/mangomicsaccess/ et sur Twitter @MangomicsAccess. Si tu veux plus de renseignements ou encore nous envoyer de l’amour par message, n’hésite pas ! On se fera un plaisir de te répondre !

Suis-nous sur Twitter ici
Aime notre page Facebook ici
Abonne-toi à notre Instagram

Laisser un commentaire