L’auditeur, le vrai PDG d'une radio revuedelatoile (01)

L’auditeur, l’acteur principal du salon de la Radio

Scroll down to content

La Revue de la Toile est partie enquêter au salon de la radio et audio digitale, un reportage de Jaoued Saoudik.

L’auditeur, le vrai PDG d'une radio revuedelatoile (01)Après une forte baisse de la confiance des Français vers les 3 médias traditionnels, la crédibilité de la radio, presse et télévision rebondit. Pour 9 Français sur 10, la mission principale des médias est de fournir une information fiable et vérifiée.
56% font confiance à la radio pour remplir cette tâche (+4 points), elle reste ainsi la source d’information la plus crédible aux yeux des Français [1]. Le salon de la radio et audio digital 2018  à Paris était centré autour de l’auditeur, ce qui peut expliquer en partie les chiffres du baromètre.

L’auditeur : l’acteur au centre du salon de la radio

l'auditeur, le vrai PDG de la radio revuedelatoile (02)

Les 3 jours du salon de la radio ont permis la rencontre de tous les acteurs du média radio, animateurs, journalistes, directeurs, diffuseurs, écoles audiovisuelles etc. C’est surtout pour l’auditeur, par conséquent “vous”.

En effet, la grande évolution, constatée ces dernières années par les médias, réside dans le fait que l’auditeur est devenu acteur et a donc obligé la radio à se remettre en question. Celle-ci doit observer, évaluer et agir sur son métier mais aussi pouvoir prendre le tournant du web 2.0. L’avenir dira si elle a réussi, car oui, l’auditeur est toujours connecté sur son smartphone : qu’il soit en voiture, au bureau ou à la salle de sport, il écoute sa musique, ses émissions sur son téléphone…

Cette édition 2017 du salon de la radio était ainsi tournée vers le monde du digital, et l’on se demandait si la radio pouvait exister dans le monde du web 2.0 et dans le futur web 3.0.

Le salon de la radio : les temps forts

l'auditeur, le vrai PDG de la radio revuedelatoile (03)

Il y avait une forte présence des acteurs du monde de la télécommunication, du développement numérique, à l’exemple de Fabien Gouyon (Pandora) / Xavier Filliol (Radioline) / Yohann Burgan (DSI chez RCF), ou des organismes comme le GESTE ou WorldDAB.

Les pays scandinaves (Norvège – Danemark – Suède – Finlande), étaient les invités d’honneur de ce salon de la radio : ce sont des pays qui, bien que comptant peu de fréquences, ont clairement basculé du hertzien au numérique, à en devenir l’un des leaders.

Notons l’ouverture d’esprit de la France en les invitant dans le but de partager des savoirs sur le sujet.

Il existe plusieurs études qui analysent la société, mais le regard radiophonique sur ce sujet est très intéressant et ce salon permet de s’en rendre compte. Des tables rondes, keynote et présentation d’études se sont tenues pendant ces 3 jours sur nos comportements de consommateurs. Je retiendrais “les Français et l’audio en 2018”, l’actualité avec les “fake news : les radios sont-elles plus fiables?” “radios en zones de conflits” avec Lina Chawaf (Rozana Radio) en Syrie ou la question du communautarisme avec la keynote “les radios du vivre-ensemble”. Ils m’ont permis de remettre ma perspective en question sur ces sujets, ou de réfléchir plus en profondeur. 

Ce salon de la radio a donc été l’occasion pour l’auditeur de découvrir comment la radio travaille et s’organise, mais également un lieu pour analyser la consommation radiophonique des Français.
Pari réussi ? L’avenir nous le dira.

Jaoued Saoudik


[1] Baromètre établi d’après Lacroix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :