Revue de la Toile

Le Visiteur du Futur : la mise en scène du paradoxe temporel

Scroll down to content

Et si le Visiteur du Futur, web-série française, regorgeait de réflexions plus poussées qu’elle n’y paraissait ? Notre rédacteur Tom Rousset a enquêté sur le sujet !

le visiteur du futur mise en scène du paradoxe temporel revuedelatoile (01).jpeg
Le visiteur du futur, interprété par Florent Dorin

Le Visiteur du Futur, web-série de science-fiction française, renferme des problématiques qui vont bien au-delà du coté enfantin du voyage dans le temps. On y suit les aventures (et mésaventures) de Raph, un jeune homme sans emploi qui reçoit des visites sous forme d’apparitions furtives d’un étrange personnage dont le visage est ensanglanté. Cet homme prétend venir d’un futur lointain, et tente d’empêcher Raph d’entreprendre des actions paraissant banales, mais ayant, selon le visiteur, des conséquences graves sur le futur. La mission de cet homme : sauver le monde.

La Genèse du Visiteur du Futur : une bande de potes aux commandes d’un succès

le visiteur du futur mise en scène du paradoxe temporel revuedelatoile (03).jpeg
Raph, interprété par Raphaël Descraques

Le projet de cette série est avant tout le fruit du travail d’une bande de potes. Le leader et réalisateur, François Descraques, s’était déjà illustré dans le monde des web-séries grâce à SCRED TV, projet qu’il avait mené, avec son ami Slim (le Dr Castafolte dans le Visiteur du Futur). Il lança aussi le blog FrenchNerd en 2008 afin de diversifier les projets de la bande. Le visiteur du Futur fut d’abord diffusé sur Dailymotion avant de passer sur NoLife, leur permettant de cibler un public davantage porté sur de la science-fiction. Parmi leurs influences, on retrouve Doctor Who, mais ils citent aussi le personnage de Kyle dans Terminator, dont le personnage du visiteur tire sa phrase fétiche « voilà ce qui va se passer ».

Ce qui va se passer, c’est que Raph va être pris dans un paradoxe temporel dont il ne sortira jamais. Raph, c’est le gars du présent en qui le spectateur peut s’identifier, car on a tous rêvé un jour de voyager dans le temps. Il est banal, sans emploi, rien ne le destine à vivre de telles aventures. Cependant, les évènements a priori insignifiants de sa vie s’avèrent avoir des conséquences graves sur le long terme.

Le paradoxe temporel : une question centrale dans la web-série

le visiteur du futur mise en scène du paradoxe temporel revuedelatoile (04).jpeg
Le docteur Castafolte, interprété par Slim

La question du paradoxe temporel est centrale dans cette série parce que le spectateur est constamment suspendu entre deux époques. La série pose aussi la question de la causalité chez l’individu. En effet, les actions du visiteur changent le présent dans lequel se trouve Raph, mais s’avèrent avoir des conséquences mettant en péril la vie d’autre personnes dans le futur. Se pose alors la réflexion de l’individu comme étant « prisonnier du moment » et ne pensant qu’à son propre intérêt. La vie d’un seul individu n’importe-t-elle pas que peu  quand il s’agit de sauver des milliers de vies sur des générations dans l’espoir de sauver le sort de l’humanité ?

Sauver le monde : une mission impossible ?

Dans sa mission, le visiteur doit faire face à de nombreux obstacles. D’abord la crédibilité de sa cause. En effet, Raph a d’abord du mal à comprendre pourquoi il s’acharne sur son sort en le faisant changer de cap sur des décisions qui peuvent paraître anodines. Ainsi, un simple jet de cannette dans une poubelle devient la source d’une question métaphysique remettant en question le futur de l’humanité. Le visiteur se définit comme missionnaire, mais ce côté de sa personnalité est mis en péril par l’autorité de la police du temps qui le traque sans relâche dès la première saison. La police du temps se place alors du côté du destin. Leur raison d’exister serait pourquoi vouloir changer le passé lorsque l’on sait que le temps propose une suite logique, même si cette suite n’est pas celle que les humains espèrent ?

Dès lors , le visiteur apparaît au spectateur comme un malade en plein délire psychotique, il a un double qui opère dans un futur plus lointain que le sien. Le concept de sociabilisassions lui est complètement étranger sachant qu’il ne peut jamais se situer de manière permanente dans une époque précise. Son identité conflictuelle se retrouve dans la définition qu’il donne de sa mission, il ne sait pas choisir entre le bien et le mal, son action paraît au premier abord noble, mais on découvre que changer le cours du destin fait de son plan une machination illusoire.

le visiteur du futur mise en scène du paradoxe temporel revuedelatoile (03).jpeg
Judith, interprétée par Justine Le Pottier

Le tour de force du Visiteur du Futur : des personnages drôles et attachants

Pour réaliser ce plan, le visiteur s’entoure en plus de Raph, de personnages du futur démontrant une personnalité atypique. Mattéo, c’est la brute de la bande, toujours partant pour une baston mais un peu voire un peu beaucoup limité intellectuellement. Son but, c’est d’impressionner Judith, la patronne comme il l’appelle, car il est en crush sur elle depuis longtemps. Judith, elle est conseillère en suicide, c’est le fort caractère du groupe. Elle prend les choses en main quand le groupe s’égare et elle cherche à se faire procurer des papiers d’identité. Bah ouais, quand tu viens du futur, et que tu reviens en 2010, forcément, c’est compliqué. Elle explique qu’elle considère les années 2010 comme l’apogée de l’espèce humaine. Henry ou le Docteur Castafolte est le « scientifique » de la bande, il est doté d’une arrogance qui le pousse à prétendre qu’il développe des robots aux capacités extraordinaires. Grand ami du visiteur depuis toujours (si on considère que « toujours » existe dans ce contexte), il l’aide dans sa mission grâce à ses innovations technologiques.

Conclusion

Au final, le Visiteur du Futur met en scène deux rêves qu’on a tous eu étant gamin : sauver le monde des pires catastrophes qui le menacent et pouvoir voyager dans le temps et se téléporter à l’aide d’une machine. L’aspect enfantin de ce pitch est cependant entouré de questions métaphysiques sur la signification du temps et l’altération du destin. Est-ce que vouloir changer le passé, ce n’est pas qu’une façon de mettre en péril la vie humaine à l’échelle de l’individu ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :