Revue de la Toile

Etoiles, Critiques & Bagatelles : Insatiable

Scroll down to content

Une série qui a fait débat cet été sur Netflix avec Debby Ryan et Alyssa Milano… ça vous dit quelque chose ? Amy vient cette semaine avec une série Netflix : Insatiable.

Salut les accrocs de la Toile, c’est Amy ! Celle qui vous donne son avis sur les séries et, surtout, qui critique ! Cette semaine, je reviens avec une série que je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout, appréciée. C’est toujours plus délicat d’écrire sur un sujet que l’on n’a pas ou peu aimé. La motivation est bien moindre. J’ai commencé à regarder cette série parce qu’on y retrouvait Debby Ryan en personnage principal et Alyssa Milano. De plus, le sujet semblait intéressant.

Tu parles !

Maintenant, laissez-moi vous parler d’une nouvelle série Netflix, sortie en août dernier : Insatiable.

Etoiles, critiques & bagatelles - Insatiable, RevueDeLaToile (03)

Synopsis de Insatiable : Une adolescente en surpoids, Patty, se transforme une adolescente sublime suite à un régime forcé. Elle devient alors la cliente d’un coach en concours de beauté qui est également un avocat en disgrâce détestant son métier de droit.

Mon avis pas du tout objectif sur Insatiable

Insatiable est censée être un savant mélange  de comédie et de drame. J’y vois davantage de l’absurde et du pittoresque. Le concept initial est sympa par ailleurs : une ancienne « grosse » veut se venger de ses camarades qui se sont moqués d’elle toute sa vie. J’ai appris en écrivant cette chronique que cette série avait provoqué des scandales et cela ne m’étonne pas. Elle est borderline par moment. Pas dans le concept, mais dans la tentative d’humour. Parce qu’on peut parler de tout, je suis la première à le reconnaître… mais il y a toujours une façon de le faire et ici, le sujet est mal traité.

Etoiles, critiques & bagatelles - Insatiable, RevueDeLaToile (04)

Je pense qu’ils ont dû vouloir faire une série à la Unbreakable Kimmy Schmidt, avec un sujet initial assez sombre, mais des personnages haut en couleur, voire caricaturaux. Cependant, ici, c’est raté. Mais alors complètement. La réalisation en elle-même n’est pas ouf, la musique… sans commentaire. Les plans sont classiques, mais ça, à la rigueur, on s’en tape. Je ne trouve rien à dire tellement c’est banal, voire mauvais.

 Je ne vois pas les choses positives, en tout cas pas assez pour m’en souvenir lorsque j’écris. Du coup, je n’arrive pas à développer. Rien ne ressort de cette série, c’est affligeant. Sans oublier que le scénario est vraiment… triste. Il n’y a pas de meilleur mot. Déjà, les relations entre les personnages sont chiantes (pardon pour la vulgarité) : Patty et sa meilleure amie (gay), Patty et sa mère, Patty et Bob, son coach…

Les dialogues sont aberrants et agaçants, ils sont souvent inutiles ou alors carrément politiquement et diplomatiquement discutable. Je ne suis pas une enfant de cœur, mais il y a quand même des limites à ce qu’un personnage de série, d’autant plus une adolescente peut faire. Attention spoil ! Par exemple : Patty se met en tête de tout faire pour coucher avec son coach qui est marié. Au-delà de ça, elle détruit le mariage de Bob pour avoir plus de chance et joue de ses charmes pour l’amadouer. Rappel : elle a dix-sept ans.

Les acteurs sont bons, je n’ai rien à leur reprocher… même si je ne trouve pas leur interprétation dingue. Après, j’ai un gros problème avec les personnages de cette série et leurs réactions. Je ne les trouve pas crédibles. Il y a certains personnages secondaires qui rattrapent le tout mais le jeu et les personnages ne cassent vraiment pas trois pattes à un canard. Tout dans cette série, à commencer par les personnages, est dans la démesure. On ne se dispute pas, on déclenche une guerre civile. Et puis, on ne mange pas, on se goinfre ; on ne flashe pas sur une personne mais on décide de devenir un psychopathe harceleur… et le pire est que ça n’est pas drôle ! Non seulement c’est lent, tiré par les cheveux et rocambolesque mais en plus c’est malaisant. Et pourtant il en faut pour me choquer !

Etoiles, critiques & bagatelles - Insatiable, RevueDeLaToile (02)

En définitive, je ne dirais pas que c’est dans le même style que Black Mirror qui, pour le coup, est complètement glauque, mais on n’est pas loin. Le problème d’ailleurs est que cette série se veut amusante et tout public. Elle ne l’est clairement pas. Je ne comprends pas pourquoi elle aura droit à une deuxième saison. Pour relativiser un petit peu, ce n’est certes pas une bonne série mais tout n’est pas à jeter. Certaines scènes d’Insatiable sont clairement cocasses et il y a par moment des quiproquos et doubles jeux qui sont amusants. Je pense que cette série aurait pu être très bonne si elle avait été traitée autrement. Par ailleurs, cela aurait fait un excellent film plutôt qu’une série, même s’il y a beaucoup de possibilités avec le thème de la vengeance d’une femme anciennement en surpoids. star-favorite-engagement-social-media-350x350 star-favorite-engagement-social-media-350x350

 star-favorite-engagement-social-media-350x350 Total étoiles : 2/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

One Reply to “Etoiles, Critiques & Bagatelles : Insatiable”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :