Qui n’a pas vu N’oublie jamais de Nick Cassavetes ? [CRITIQUE]

Amandine Weber/ février 17, 2018/ 2 comments

La Revue de la Toile vous propose une sélection de 7 comédies romantiques, à ne manquer sous aucun prétexte. Aujourd’hui, après vous avoir présenté Jackpot, nous vous livrons notre avis sur le chef-d’œuvre de Nick Cassavetes : N’oublie jamais.

N’oublie jamais ou The Notebook est probablement l’une des plus belles histoires d’amour adaptée au cinéma. Un film culte, réalisé par Nick Cassavetes.

Synopsis de N’oublie jamais / The Notebook

Il était une fois une femme, Allie, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Bien installée dans sa maison de retraite, elle écoute chaque jour « Duck » qui lui lit toujours le même livre. Un lecteur qui n’est autre que l’homme de sa vie. Le roman, quant à lui, est leur histoire. Celle de leur amour, de leur vie. Allie l’a écrit lorsqu’elle a découvert qu’elle était atteinte de cette horrible maladie. Et « Duck » lui lit inlassablement ses pages. Jour après jour, dans l’espoir qu’elle se souvienne, même l’espace de quelques secondes, de leur idylle.

Photo du film N'oublie jamais : Allie et Noah se chamaillent en pleine rue.

Allie et Noah se trouvent dans la rue. Elle porte une robe rouge à motifs blancs, et lui une chemise kaki.
Source : Robert Fraisse, The Notebook, Newline Cinema, 2004

Mon avis sur N’oublie jamais

Cette histoire nous est racontée comme un conte.

Tout y est magnifique. A travers le « Notebook » (carnet), on se retrouve plongé au début des années 40. Une jeune fille très aisée, Allie, incarnée par Rachel McAdams, rencontre le jeune, séduisant et pauvre Noah, magistralement interprété par notre Ryan Gosling préféré, lors de ses vacances d’été.

Tout s’oppose évidemment à leur amour : les parents d’Allie, les convenances, l’époque… Mais c’est justement ce qui rend leur amour et leur romance si puissants. Leurs sentiments leur permettront de dépasser tous les obstacles qui se mettront en travers de leur route. De plus, le film apporte un regard critique sur les convenances, et la distanciation -pour ne pas dire la ségrégation- sociale imposée à l’époque entre ceux qui étaient aisés, et ceux qui ne l’étaient pas. Le film ne se contente pas de raconter une histoire d’amour. Il nous la dévoile dans un contexte qui ne lui était pas favorable. Bien plus qu’une toile de fond, les enjeux sociétaux jouent un rôle majeur dans le déroulé de l’intrigue, et sont traités avec réalisme et profondeur.

N’oublie jamais conte avec magie et poésie l’histoire de cette rencontre, dans ce contexte si particulier. Surtout, il nous montre sa finalité. En effet, la scène finale de ce film est sublime. Une perle. Elle ne pourra pas vous laisser indifférent-e.

N’oublie jamais est une ode à l’amour.

Tout est splendide dans ce film, et cela contente non seulement notre âme, mais aussi notre ouïe et notre vue. Les paysages sont à couper le souffle. Ils sont sublimés par la photographie et la réalisation. Certains passages peuvent parfois tendre vers un lyrisme mesuré, et une mélancolie insondable. La douceur de ce film se ressent dans tout : le montage, sa musicalité, son rythme et même ses couleurs. Tout au long du film, celles-ci jouent un rôle prépondérant.

Allie porte est souvent vêtue de couleurs vives, reflétant sa personnalité passionnée et énergique. Quant à Noah, il est habillé avec des couleurs ternes, afin de mettre en avant sa condition sociale, mais aussi son caractère réservé. Cette opposition relève en réalité leur parfaite complémentarité. Les personnages principaux ont été construits comme étant des âmes sœurs que tout oppose, mais que les sentiments finissent toujours par réunir. 

N’oublie Jamais : des personnages attachants

Par ailleurs, les personnages sont tous très profonds, même les secondaires. Notamment de la mère d’Allie qui a une petite scène à la fin du film ouvrant davantage de perspectives sur les réflexions engagées sur l’Amour.

Basé sur le livre de Nicholas Sparks, il y a quelque chose de vrai et donc de touchant dans N’oublie jamais. Le tout est embelli par le couple de jeunes acteurs. Ils incarnent leurs personnages de manière très moderne, alors que l’histoire n’est pas contemporaine. Ils réussissent à donner vie à Allie et Noah, en les rendant attachants et profondément humains.

Pour achever notre sélection nous vous convions à découvrir un autre chef-d’œuvre : Orgueil et Préjugés de Joe Wright.

Relu & réécrit par Margot Dupont & Tsilla Aumigny

Merci d’avoir lu cet article ! Nous vous invitons à rejoindre la communauté des étoilé·e·s en participant à notre groupe facebook “La Galaxie de la Pop-culture”. N’hésitez pas à nous suivre sur tous nos réseaux !

Insta Revue de la Toile Twitter Revue de la ToileLinkedIN Revue de la Toilefacebook revue de la toile

Share this Post

2 Comments

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    1. Merci beaucoup 🙂 Je me suis abonné au tien, je le trouve vraiment très sympathique, varié et bien construit ! Au plaisir !

Merci de nous laisser un commentaire !