Revue de la Toile

Etoiles, Critiques & Bagatelles : Violet Evergarden

Scroll down to content

Amy s’attaque cette semaine à un autre genre de série : une série animée japonaise de Kana Akatsuki  nommée Violet Evergarden dont un film d’animation est prévu pour 2020.

Salut les accros de la toile, c’est Amy ! Celle qui donne son avis et, surtout, critique les séries. Nous nous retrouvons pour une nouvelle chronique de série et je m’attaque cette semaine à une série manga. Je ne suis pas fan généralement des mangas, que ce soit en livres ou en film. Pourtant, celui-ci m’a tentée, l’affiche Netflix m’a attirée ainsi que le synopsis que je vous laisse découvrir.

Synopsis de Violet Evergarden

L’histoire se déroule dans un monde d’après-guerre où des jeunes femmes, appelées Auto Memories Doll (Poupée de souvenirs), rédigent des lettres exprimant les sentiments des gens. Nous suivons le quotidien de Violet Evergarden, ex-soldat sans émotion, qui débute comme rédactrice de lettres pour comprendre les sentiments. Ainsi explore-t-elle différentes émotions à travers les différentes personnalités qu’elle rencontre… lorsqu’elle ne se retrouve pas confrontée à son passé.

Etoiles, Critiques & Bagatelle - Violet Evengarde, revue de la toile (05)

Mon avis sur Violet Evergarden

Cette série animée des studios Kyoto animation n’est pas la première version, d’après ce que j’ai pu lire, du personnage de Violet créé par Kana Akatsuki. Cependant, comme je ne m’y connais pas du tout, cela ne m’a absolument pas dérangé et j’aime beaucoup ce style d’après-guerre, qui mêle Belle époque et technologie plus avancée, tout en étant mêlé à un peu de magie (Le château ambulant en est un très bon exemple). C’est d’ailleurs cet univers et l’idée de Violet qui m’a attirée. Et je n’ai pas été déçue, surtout qu’il n’y a pas cinquante mille épisodes. Ça fait du bien de savoir où va l’histoire. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Je trouve que les séries qui ont un nombre défini d’épisodes ou de saisons sont beaucoup plus agréables à regarder que les autres parce que le fil conducteur reste le même. L’on ne se perd pas dans des détails qui ne sont là que pour booster l’audience et signer une saison supplémentaire. Par ailleurs, les dessins sont très beaux… en même temps on parle de Kyoto animation, même moi je connais ce nom ! star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelle - Violet Evengarde, revue de la toile (03)

Je ne suis pas une experte dans le domaine des réalisations animées ; ainsi ne puis-je réellement que me baser sur mes ressentis. Cependant, comme je ne suis vraiment pas fan des mangas, sans doute suis-je un minimum capable de vous donner un avis éclairé. Si j’apprécie malgré mes aprioris, n’est-ce pas pour une bonne raison ? (Sujet de philosophie du jour, vous avez deux heures). La seule chose que je regrette c’est de ne pas avoir plus de détails sur l’univers où se déroule l’histoire. Certes, on en apprend un peu à travers chaque épisode mais je trouve qu’il manque des petites choses qui permettent à un public novice de tout comprendre.

Il fallait bien trouver quelque chose à critiquer, non ? Evidemment, c’est rhétorique.

Etoiles, Critiques & Bagatelle - Violet Evengarde, revue de la toile (04)

Il n’y a que peu de personnages dans cette série. Violet, deux autres poupées disons et son chef… voilà. Et encore, il n’y a que Violet que l’on voit dans tous les épisodes. Tous les autres personnages ne sont là que pour un épisode ou une scène. Disons que beaucoup de personnages ne sont que… tertiaires. Je ne sais pas si cela se dit ou non, et en même temps, je m’en fiche, mais je suis certaine que vous comprenez ce que je dis, donc je m’en fiche doublement.

On parle souvent de plusieurs personnages qui apparaissent tous les trois ou quatre épisodes mais l’intrigue se centre véritablement sur Violet. C’est un avantage et un inconvénient. Avantage : on se concentre vraiment sur l’intrigue principale et sur l’histoire de Violet. Chaque épisode a des intrigues secondaires indépendantes. Inconvénient : comment dire ? on sent que l’intrigue n’est pas hyper développée ; ce qui la rend moins réaliste. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Pour le développement des caractères des personnages, ils sont simples et réalistes. D’ailleurs, on s’identifie facilement aux personnages et la série ne tombe pas dans l’écueil de développer leur caractère en fonction de l’intrigue. Il semble vraiment que les personnages se rencontrent par hasard et après l’histoire se construit autour. Et non l’inverse comme c’est souvent le cas. star-favorite-engagement-social-media-350x350

Etoiles, Critiques & Bagatelle - Violet Evengarde, revue de la toile (02)

En définitive, j’ai beaucoup apprécié cette série. Je n’y étais pas accro comme certaines mais j’ai passé de très bons moments et je voulais connaître la fin. Une fin en demi-teinte dans le sens où elle est frustrante. Elle laisse du coup place à l’imagination. Tellement de séries ont des fin décevantes que je vais valider celle-ci. Quant au reste, je dirais simplement que j’aimerais voir plus souvent des mini-séries de ce genre. star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350star-favorite-engagement-social-media-350x350

 star-favorite-engagement-social-media-350x350 Total étoiles : 8/10 star-favorite-engagement-social-media-350x350

Suis-nous sur Twitter ici

Aime notre page Facebook ici

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :