[CRITIQUE] Pourquoi (500) jours ensemble de Marc Webb nous a tant marqués ?

Tsilla Aumigny/ février 12, 2018/ 0 comments

La Revue de la Toile vous propose de (re)voir sa sélection de comédies romantiques. Nous débutons fort avec le film (500) jours ensemble de Marc Webb !

(500) jours ensemble de Marc Webb est devenu l’un de mes films préférés. C’est celui que je regarde après chaque rupture, ou dès que j’ai un petit coup de blues. Je ne saurais vous dire combien de fois je l’ai regardé. Si vous ne l’avez jamais vu, je vous le conseille très fortement.

Synopsis de (500) jours ensemble / (500) days of Summer

CE N’EST PAS UNE HISTOIRE D’AMOUR, C’EST UN FILM QUI PARLE D’AMOUR. – Marc Webb décortique la comédie romantique avec ce film tendre et original qui raconte chronologiquement l’histoire d’amour de Tom et Summer, de la rencontre à la rupture, en passant par les premières fois. On passe du rire aux larmes devant cette comédie attachante, au ton léger et pétillant. L’univers pop est réjouissant.

Image du film (500)jours ensemble, montrant les attentes du personnage principal : son couple, et la réalité : sa solitude

L’image est scindée en deux : d’un côté les attentes de Tom, son couple avec Summer. De l’autre, la réalité : il boit seul une bière près d’un balcon.
Source : Eric Steelberg, 500 days of Summer, Fox, 2009

Mon avis sur (500) jours ensemble

Tom et Summer partagent ensemble 500 jours de bonheur, de tristesse, d’angoisse. Ils ne sont ni amis, ni en couple, ni amoureux, ni amants : leur relation est inqualifiable. C’est ce qui fait tout l’intérêt et le charme de cette comédie. Tom est un indéniable romantique. Un idéaliste pour qui l’Amour correspond à la transcription qu’en ont fait les chanteurs de pop triste à succès. Il écrit des cartes de vœux, mais rêve de devenir architecte. Profondément, Tom est un bâtisseur. Il aime dessiner des plans et construire, que ce soit des immeubles ou des relations durables.

Quant à Summer, elle est un vrai petit papillon. D’ailleurs, elle est toujours vêtue de bleu, et son animal totem apparaît dans de nombreuses scènes. Elle suit ses envies, refuse de s’attacher et de s’engager, car elle s’imagine que toutes les relations amoureuses sont vouées à l’échec. Summer ne croit pas en l’Amour. Elle pense qu’il s’agit d’un fantasme. Ces deux visions opposées de l’Amour vont les rapprocher, les faire réfléchir, puis les faire évoluer.

Ce n’est pas tant leur relation qui est abordée, c’est surtout la vision qu’ils en ont.

Outre les personnages principaux et secondaires qui sont attachants, ce film retrace avec humour et réalisme la recette d’une relation amoureuse ratée. La narration de (500) jours ensemble est particulièrement originale puisque chaque scène du film correspond à une journée dans la vie de ce duo atypique. Certaines bénéficient même de plusieurs lectures. La scène est d’abord abordée lorsque Tom idéalise Summer et leur relation. Puis, Tom repense à ce moment sous le coup de la colère ou du désespoir. Enfin, la scène est revue dans sa totalité, avec ses ambiguïtés. Cette histoire permet donc d’avoir plusieurs points de vue sur un même événement, conférant ainsi une autre dimension émotionnelle à des passages qui pourraient paraître redondants.

Quelques passages sont jouissifs et drôles, alors que d’autres sont poétiques. Enfin, certains sont tout simplement terriblement réalistes.

La première fois que j’ai vu (500) jours ensemble, j’avais 17 ans, j’étais en terminale. Contrairement à la plupart des personnes à qui je l’ai montré par la suite, je ne me suis jamais identifiée à Tom. Non, dès la première fois que j’ai vu ce film, je me suis identifiée à Summer. Quelle importance me direz-vous ?

Quand vous êtes adepte de l’amour volatile, comme Summer, vous n’avez pas la foi. Vous vous dites que les relations durables n’existent pas, que tout a une fin. Par conséquent, pourquoi s’attacher ? Mieux vaut vivre au gré du vent, dans l’instant présent. Oui, mais ce film vous démontrera que vous vous trompez. Il vous fera espérer qu’il existe bel et bien une personne pour vous, quelque part. Une personne à qui dire oui, une personne avec qui se métamorphoser et goûter au nectar de l’amour véritable. Et ce, même si vous êtes phobique de l’engagement (toute ressemblance avec des faits réels qui découleraient de ma vie sentimentale ne serait que le fruit d’une pure coïncidence).

Si vous vous identifiez à Tom, ce film vous permettra de comprendre que les ruptures vous permettent de vous recentrer sur vous, vos rêves et vos ambitions personnelles. Ce film finit par vous faire espérer que finalement, les ruptures peuvent être positives.  Il vous fera prendre du recul sur la façon dont vous envisagez les relations amoureuses. Enfin, grâce à lui, vous comprendrez qu’il faut avant tout vous construire vous-même en tant qu’individu, avant de vouloir construire quoi que ce soit.

Ce long-métrage vous montrera qu’il existe plusieurs formes d’amours. Il met en évidence que l’on peut être attaché à quelqu’un, sans pour autant l’aimer ou avoir envie de faire sa vie avec.

Au final, l’histoire de Tom et Summer, vous l’avez probablement tous vécue, sous une autre forme, dans un autre contexte. C’est l’histoire de personnes qui sont attirées l’une par l’autre, mais qui ne pourront jamais être ensemble. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que ce ne sont pas des âmes sœurs. Ce que vous dit ce film, c’est qu’il ne faut pas abandonner. Il faut croire en l’amour : vous ne vous êtes pas trompé-e. L’amour véritable existe, vous l’avez juste cherché avec la mauvaise personne, au mauvais endroit, au mauvais moment, comme le héros du Lauréat.

Encore en manque d’histoire d’Amour ? Découvrez notre critique de la seconde comédie faisant partie de notre sélection : Crazy, Stupid, Love !

Longue vie et Prospérité les étoilés !

Relu par Margot Dupont

Merci d’avoir lu cet article ! Nous vous invitons à rejoindre la communauté des étoilé·e·s en participant à notre groupe Facebook “La Galaxie de la Pop-culture”. N’hésitez pas à nous suivre sur tous nos réseaux !

Insta Revue de la Toile Twitter Revue de la ToileLinkedIN Revue de la Toilefacebook revue de la toile

Share this Post

Merci de nous laisser un commentaire !