fbpx

Amélie est une célèbre cantatrice lyrique dans le pays catalan, qui enseigne au conservatoire de Perpignan et participe à des nombreux évènements…Jusqu’au jour où, elle perd sa voix…

Résumé de La Ballade d’Amélie d’Hélène Legrais

Chanteuse lyrique, Amélie a renoncé à une carrière internationale pour élever seule sa fille. Tout en enseignant le chant au conservatoire de Perpignan, elle ne s’est plus produite que dans les concerts et les festivals de sa région au point de devenir une véritable diva locale. Sollicitée de toute part, ne sachant pas dire non, elle se consacre sans compter à son métier… 
Jusqu’au jour où, victime d’un burn-out, elle perd sa voix. 
 
Qu’advient-il de nous quand nous perdons ce qui nous définit ? 
À sa grande surprise, Amélie découvre qu’elle n’est pas qu’une voix. Elle réapprend à vivre sans le stress, la pression, la fatigue. 
Elle aime cette nouvelle femme qui naît, mais redoute de décevoir tous ceux qui attendent avec impatience son grand retour. 
 
Peut-on échapper à son destin ? Alors qu’Amélie va mieux et reprend en secret ses vocalises, le hasard met un sésame inattendu entre ses mains… 

Cet article est une collaboration commerciale non rémunérée, l’autrice nous laisse libre choix dans la rédaction de cette critique. Merci à elle pour sa confiance.

La ballade d’Amélie porte bien son nom, puisqu’il s’agit d’un roman psychologique, relatant le parcours d’une chanteuse lyrique qui a perdu sa voix. En essayant de la recouvrer, c’est finalement sa voix intérieure qu’elle va retrouver. Explorant ses désirs, ses envies, elle va redécouvrir qui elle est vraiment. Elle réapprendra à devenir elle-même et à s’écouter. Elle qui a toujours tout fait pour satisfaire les autres, en s’oubliant trop souvent.

Le récit est épuré d’intrigues secondaires pour se focaliser sur le personnage principal, son entourage proche, notamment son amie Jocelyne, sa chatte Indy, et sa rencontre avec Mélanie, la femme qu’elle aurait aimé devenir. Il raconte aussi comment les sursollicitassions incessantes à des évènements auxquels elle ne disait jamais non ont fini par l’ensevelir peu à peu. Comment le passé traumatique qu’elle porte en elle depuis tout ce temps l’a poussée un peu plus au pied de ce gouffre sans fond.

Enfin, ce roman offre de l’espoir, à travers un voyage peuplé de paysages enchanteurs, qui permettront à Amélie de s’éloigner d’une vie qui lui échappe et qui ne ressemble pas.

La trame narrative est puissante, tout comme l’introspection. Ce livre a été rédigé alors que l’autrice elle-même était en burn-out. Il porte en lui beaucoup de réalisme, soupoudré d’une part de fiction, sans pour autant tomber dans l’autofiction ou le roman de mémoires. Il s’agissait simplement pour Hélène Legrais d’écrire une histoire qui parlerait à toute personne qui serait sur ce long et sinueux chemin, en lui donnant des clefs pour remonter la pente. Ce roman résonnera nécessairement dans le cœur des personnes qui sont passées par-là, et permettra à celles qui ne l’auraient pas vécu de mieux comprendre la violence de cette maladie qui peut littéralement vous couper le souffle, ou ici, la voix d’Amélie. Bien rapidement, Amélie comprendra qu’elle ne pourra pas reprendre sa vie d’avant, et qu’il lui faudra voguer vers de nouveaux horizons.

Ce roman fait partie des œuvres qui ne se lisent pas, car ce n’est pas une histoire, c’est avant tout une rencontre. Une rencontre avec le fil de sa propre vie, une invitation à réfléchir sur soi-même, une quête de soi et de ce qui nous pousse à nous lever tous les matins. Le tout est sublimé par des airs d’opéra à (re)découvrir.

Il s’adresse aussi à toutes les personnes, qui voient en toutes les Amélie, la petite starlette locale, sans prendre la réelle mesure de son talent. Journalistes, fonctionnaires, chroniqueurs et chroniqueuses littéraires…Hélène Legrais en profite pour livrer une critique cinglante mais nécessaire sur le traitement de la célébrité. Celle-ci s’adresse à ces personnes qui se montrent parfois méprisantes, croyant qu’une personnalité implantée localement aurait moins de facultés que les autres. Plus que jamais, ce roman nous dit qu’il n’existe pas d’artistes locaux, qu’il n’y a que des artistes, des artisans, des personnes passionnées par ce qu’elles font, qui nous offre le fruit de leur être, et qu’à force de déconsidérer leur éclat, on finit par participer à éteindre la lumière qui les illumine à l’intérieur.

La ballade d’Amélie est renversant. Il vous entraîne vers sa guérison, au cœur d’un voyage ponctués des magnifiques paysages de notre belle Occitanie, du Pays Catalan à la Lozère, à bord d’un vieux véhicule, en compagnie d’Amélie et de sa chatte Indy.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.