Tsilla Aumigny/ août 13, 2018/ 4 comments

Nous avons réalisé un de mes rêves ! Retrouvez le récit de notre visite des Studios Harry Potter, avis, conseils, et une idée du budget prévisionnel pour partir à votre tour ! Un moment magique garanti !

Amy et moi sommes parties à Londres, nous avons visité les Studios Warner Bros. Nous vous dévoilerons tout de nos aventures ! The Making of Harry Potter : avis, conseils, astuces, c’est parti ! 

Visiter les studios Harry Potter : quel prix, quel budget ? 

Avant de démarrer notre retour sur expérience, nous allons vous parler de notre budget. Nous sommes parties 3 jours et 2 nuits. Entre le trajet aller-retour Londres-Paris, les trajets dans Londres, le air b’n’b, les studios, la nourriture, et bien sûr les goodies et les visites de la capitale, il est possible de vous en tirer pour moins de 500 euros pour trois jours. Et encore moins si vous ne restez qu’un weekend ! Voici notre budget en livres et en euros par personne :

Eurostar (tarif -26 ans)£35
Métro (TravelCard)£18.10 * 2 = 36.20
Train de Londres à Watford£18
Bus de Watford aux studios£2.50
Billet des studios£47.00
Nourriture£60
Logement£80 (deux nuits)
Goodies & visites£100
Total£378.20 soit 440€ pour 3 jours/2 nuits par personne

Ce sont le logement, les transports et les goodies qui nous sont revenues le plus cher. Quelques conseils pour éviter de trop dépenser  :

  1. Louez un appartement directement à Watford, une des villes proches où se trouve les studios, si votre but n’est que de visiter les studios Harry Potter. Si vous décidez de rester à Londres, si possible, louez dans un quartier proche de St-Pancras.
  2. Les hôtels sont chers, n’hésitez pas à passer par des plateformes airb’n’b, ou à louer des chambres d’hôtes. L’avantage de louer un air b’n’b, c’est aussi de pouvoir cuisiner sur place, et donc économiser encore un peu de budget sur la nourriture.
  3. Les restaurants sont vraiment abordables, et il y a pas mal de stands de street food, ou de fast food. Si vous êtes vegan, ou gluten free, ce n’est pas compliqué de bien manger sans dépenser une fortune. Si vous le pouvez, nous vous recommandons chaudement de prendre un petit déjeuner anglais et de vous faire un tea time, vous ne le regretterez pas !
  4. Achetez Oyster Card Londres ou TravelCard Londres, mais attention, Oyster Card ne se commande que sur Internet et un mois au moins avant la date du voyage. Plus rapide, plus pratique et moins cher ! Les tarifs dépendent du nombre de jours et de votre âge.
  5. Si vous ne pouvez/voulez pas acheter les cartes de transports, évitez de prendre le métro : prenez des bus, l’aller revient à £1.50 et l’aller-retour à £3
  6. Ne prenez pas le bus spécial qui vous emmène directement de Londres aux Studios Harry Potter. C’est très cher pour pas grand-chose (plus de 120 euros depuis Londres !). Cherchez le bon train, vous verrez, ce n’est pas compliqué. Il suffit d’aller à la gare d’Euston et de prendre un train genre transilien ou Ter, direction London Northwestern, et s’arrêter à Watford (£18). Devant ladite gare, suivez le flot de touristes, juste devant il y a l’arrêt du bus qui vous emmène aux studios. Vous ne pouvez pas le manquer ! Il coûte £2.50 par personne pour l’aller-retour et il ne prend pas les chèques ou les cartes de crédit : préparez votre monnaie.
  7. Achetez les billets des studios en ligne, juste ici !
  8. Si vous souhaitez visiter Londres, prévoyez un budget pour les musées, les cathédrales, etc. Toute visite se paie. Ou alors, visitez des parcs. Les parcs sont gratuits.
  9. Si possible, partez en semaine, les tarifs des trains et des hébergements sont plus intéressants.

En route pour Londres !

Tsilla :

Je retrouve Amandine à Gare du Nord (Paris). Je vais au kiosque de la gare pour échanger une centaine euros contre des livres. Autour de nous, il y a des bancs, des sièges… Mais nous, on décide de patienter comme des clochardes par terre, pour profiter du sol fraîchement nettoyé, en attendant le Poudlard Exp… l’Eurostar.

L’Eurostar arrive enfin ! Nous montons. Le voyage nous permet de rêvasser devant des paysages mirifiques. J’étais déjà venue à Londres en 2009, en bus scolaire. Nous étions passés par le tunnel à l’allée, et nous avions pris le ferry au retour. Je préfère ce voyage en train : plus simple, plus confortable, plus rapide et surtout, beaucoup moins cher ! Idéal quand on a mal de mer, et que l’on ne peut pas prendre le ferry. Ou que l’on est claustrophobe, car le tunnel sous la manche est excessivement long, et qu’il y a des embouteillages. 

Nous arrivons dans la banlieue de Londres, bétonnée, froide. Si vous désirez vous promener pour admirer les sublimes paysages anglais, ne tardez pas dans Londres et sa banlieue. Le charme des bâtiments et de quelques quartiers historiques mis à part, Londres ressemble beaucoup à La Défense, avec ses tours immenses.

Le métro londonien : vrai labyrinthe 

Nous sortons de la gare et nous nous dirigeons vers le métro. Premier constat : les billets de métro sont chers. On aurait dû réserver un appartement près de Watford, la ville où l’on peut prendre le bus pour aller aux studios ! Le lendemain, on a donc opté pour l’achat de la TravelCard, car à £18.10, elle nous revenait moins cher que deux tickets de métro ! Après avoir laissé un bras et deux reins au guichet en échange d’un ticket, nous entrons dans le dédale de couloirs bondés à la recherche de notre quais. Deuxième constat : les plans de métro sont super complexes ! On va mourir ! J’ai un sens de l’orientation tellement peu développé que je suis capable de me perdre sur un twister. Non, ce n’est malheureusement pas une métaphore, ni même une blague. Je compte sur Amandine pour nous sortir vivantes de ce labyrinthe. Troisième constat : les métros sont étroits et petits. Je comprends mieux pourquoi Tolkien a créé les Hobbits, vu la tête du métro londonien.

Après une bonne demi-heure, nous arrivons à l’airb’n’b que nous avons loué. Il s’agit d’un appartement avec des chambres communes, une cuisine, et une salle de bain. Nous décidons de sortir pour explorer les environs. Et là, mon budget explose complètement le temps d’une soirée. Conseil : prévoyez un budget plus conséquent qu’une centaine de livres sur place, pour pouvoir vous faire plaisir ! Il y a en effet beaucoup de magasins vraiment sympathiques !

Amy :

On a galéré dans le métro. Les deux jours. Je trouvais le métro New Yorkais compliqué, mais en réalité, il est super simple ! Le métro parisien aussi est parfait à côté ! Je ne parle même pas des couloirs immenses alors que les quais sont minuscules, du manque de panneaux d’affichage ni des billetteries incompréhensibles, même en français. Mais, en définitive, on ne s’est trompées qu’une seule fois sur les trois jours. Je pense que nous pouvons être applaudies pour notre performance.

Peu importe, j’étais en Angleterre pour la première fois, avec ma meilleure amie et même le temps maussade ne pouvait entamer ma bonne humeur. Épuisées et heureuses, nous avons pris un tea time, puis dîné français (évidemment, nous avons une réputation à tenir quand même !). Puis nous nous sommes écroulées de fatigue.

Les studios Harry Potter, une découverte incroyable

Tsilla :

C’est le grand jour J. Je n’ai pas vraiment dormi, et je suis à moitié dans les nuages, et à moitié surexcitée. Nous prenons un billet à 18£ pour aller jusqu’en Banlieue, prendre le bus à deux étages pour touristes qui coûte 2£50, direction Les Studios Harry Potter. Une seule chose est certaine : je ne me plaindrai plus JAMAIS des changements à Châtelet-Les-Halles. Nan mais sérieusement, c’est quoi ce plan de métro ? Un entraînement pour les prochains Hunger Games ? Après l’épreuve du feu, nous voilà ENFIN devant les Studios !

Les Studios Harry Potter, avis et retour pièce par pièce :

L’entrée est tout simplement sublime : les costumes des personnages des Créatures Fantastiques sont exposés dans le hall. Puis, vous passez dans un immense couloir tortueux décoré façon Carte du Maraudeur, avec des citations des personnages.

Enfin, nous arrivons dans l’entrée des Studios. La boutique souvenir fait office de sortie. Sur les murs, en hauteur, nous voyons des posters géants, ainsi qu’une reproduction de la Ford Anglia des Weasley. Les vitrines de la boutique sont décorées à la manière des magasins du chemin de traverse. Nous nous engouffrons vers l’entrée, suivant la foule. Et là, surprise ! Sur notre gauche, nous voyons le placard sous l’escalier.

L’entrée dans les Studios Harry Potter

Après une attente qui m’a semblée interminable, nous entrons enfin dans la première pièce. Nos accompagnateurs ne parlent qu’anglais. Ils nous demandent « Qui est de Poufsouffle ? », et presque personne ne lève la main. Coïncidence ? Je ne crois pas (mais on vous aime bien quand même, les poufsouffles). Nous sommes plus nombreux chez les Gryffondor. Après un petit speach drôle et sympathique pour nous dire à quel point ils sont ravis que nous ayons traversé la Manche ainsi que les monstruosités de leur métro pour venir, nos accompagnateurs nous disent de nous écarter des murs. Des grands panneaux descendent tout autour de nous, et un petit film anglais retraçant l’histoire du petit sorcier nous est projeté.

C’est à cet instant précis que je réalise que si vous ne comprenez pas l’anglais, vous ne comprendrez pas un seul de mot de toute la visite. Vous pourrez vous procurer un audioguide si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec la langue de J.K. Rowling, et il faudra prévoir le budget en conséquence. Nous passons ensuite dans une autre salle, qui ressemble fortement à une salle de cinéma. Un écran géant, des fauteuil en velours. Un nouveau film débute. Je n’en dirai pas plus, car à la fin, j’avais l’impression d’avoir onze ans. Oui, j’avais onze ans et je venais de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard. Un moment extraordinaire, qui a réveillé mon âme d’enfant.

Des décors immenses et des heures de visite

L’énorme surprise de cette visite, c’est tout d’abord l’immensité des décors : que ce soit la Grande salle, ou la Forêt Interdite… On en prend plein la vue, et on peut se balader dans les divers endroits qui nous ont tant fait rêver. Je m’attendais à une succession de bibelots, il n’en rien. Il y a vraiment beaucoup d’activités à faire et de lieux à visiter. Je déconseille très fortement la Forêt Interdite aux arachnophobes. La mise en scène des lumières vous permettra de vous prendre pour un photographe professionnel dans ces décors, même si vous êtes seulement muni de votre smartphone. En tout, nous en avons eu pour six heures de visites. Et, à chaque fois que l’on quittait une pièce, qui nous semblait déjà impressionnante que ce soit par sa taille ou par le nombre d’objets ou de scènes reconstituées, nous en abordions une autre qui l’était tout autant, sinon davantage.

De toute la visite, j’ai préféré la Grande salle, la maquette de reconstitution de Poudlard, et enfin, le Magicobus. Amandine et moi avons finalement fini par comprendre pourquoi les élèves de Poudlard ne faisaient jamais de sport, ils doivent tellement avoir le seum de courir entre les cours déjà… Et puis j’aimerais tellement pas être à la place de celui qui a cours dans les serres, puis au sommet de la tour d’astronomie ! Tout au long de la visite, j’ai été de surprises en surprises. Je n’ai pas été déçue un seul instant. Les Studios Harry Potter, avis d’une potterhead de la première heure : courrez-y ! Après ces longues heures de marche à nous balader dans la tête de J.K. Rowling et de tous les concepteurs des films, j’étais tout simplement émerveillée. Le retour à la réalité m’a semblé un peu difficile pour tout vous avouer.

Le déjeuner :

A mi-parcours, nous avons pu nous arrêter manger au self. J’ai même pu prendre un hamburger sans gluten (je suis très allergique au blé). Ils proposaient de la Bièraubeurre, malheureusement, y étant allergique je n’ai pas pu y goûter. Pas de gluten, pas de bière, pas de bière, pas de Bièraubeurre, pas de Bièraubeurre, pas de Bièraubeurre. Les prix étaient raisonnables : à hauteur d’un menu Starbucks en France. D’ailleurs, il y a un Starbucks dans l’entrée des Studios, si vous avez vraiment faim ou soif, avant ou après la visite. Et pendant la visite me demanderez-vous ? Vous pourrez vous achetez des Chocogrenouilles ou autres friandises Pottersiennes. Vous en trouverez dans toutes les boutiques !

Des boutiques souvenirs à tous les coins 

Ton chemin sera jalonné par les boutiques, un peu comme dans le Disney Village. Cependant, je dirais que nous n’avons pas eu totalement l’impression d’être des Hippogriffes à lait. Même si, je l’avoue, j’ai tellement explosé mon compte en banque que je mange des pâtes depuis trois mois. Je me suis offert la cravate Gryffondor avec le serre-tête assorti, un billet de train de la voie 9 ¾, une Chocogrenouille pour un ami, un paquet de mini grenouilles au chocolat et à la menthe (une friandise typiquement anglaise) et une tasse Gryffondor. Au final, nous avons découvert un petit magasin souvenir à King Cross, beaucoup moins cher que ceux des studios et je vous invite à commencer par là si vous désirez faire vos emplettes.

Nous sommes reparties des studios avec une photo souvenir de nous, déguisées en sorcières, sur une affiche photoshopée « have you seen those wizzards ? », des moments de fous rires, un level up en orientation, des partages, des sourires et des souvenirs.

Amy :

Il n’y a que peu de choses à ajouter… je ne suis pas aussi fan que Tsilla, qui est une fan inconditionnelle de Harry Potter, mais j’ai été éblouie par les Studios Warner Bros. J’ai plutôt apprécié car je suis actrice, et j’aime la réalisation et la production… Visiter ces studios m’a plongée au cœur du tournage avec des décors véritables, des costumes, des maquettes, des plans, des marionnettes et autres mécanismes. Cette visite s’adresse vraiment à tout le monde, chacun pouvant s’intégrer complètement au milieu en appréciant différente chose. C’est cela, moi, que j’ai préféré. Ainsi que la reconstitution du bureau de Dumbledore.

Après la visite, nous étions épuisées, ainsi ne sommes-nous pas sorties tard ce soir là. Un verre de vin dans un bar, un dîner – anglais – sur les bords de la Tamise après une promenade à la City jusqu’au Tower Bridge. Sympathique sortie.

Retour à la réalité et retour en France

Amy :

Dernier jour. La pluie est de la partie. Nous décidons de visiter Columbus Circle, Hyde Park et la cathédrale Saint-Paul… Si parcourir le parc était un superbe moment, malgré la pluie – on se serait cru sur le champ de Mars à Paris avec ses magnifiques bâtiments à côté – nous ne sommes pas entrées dans la cathédrale : trop cher. C’est le grand défaut de Londres : tout est excessivement cher. Sauf la nourriture, et le logement, mais tout le reste : transports, monuments, magasins… C’était légèrement décevant.

Épuisées, nous sommes arrivées en avance à la gare Pancras où nous attendait notre Eurostar pour la gare du Nord. Après un petit Starbuck pour nous redonner des forces, nous partons pour King Cross, juste à côté, pour voir la voie 9 ¾. Tsilla m’a appris qu’ils y avait installé un “quai” spécial. Quelle brillante idée !

Le Spot de King Cross : à ne surtout pas louper !

Et, en effet, il y a la voie 9 ¾ avec un chariot à moitié dans le mur et la possibilité de se faire prendre en photo comme si nous traversions le mur. Juste à côté, une boutique souvenir des studios Harry Potter, moins fournie certes que celle des Studios, mais aussi, paradoxalement BEAUCOUP moins chère. Je n’ai rien acheté – trop tard – si seulement j’avais su plus tôt que cette boutique existait ! Je vous conseille donc d’aller dépenser votre pécule là-bas, sauf si vous voulez un uniforme ou une cravate, qui sont de bien meilleure qualité dans les Studios. 

Tsilla :

Le lendemain, j’avais encore la tête dans les nuages, mais probablement BEAUCOUP moins de cernes car j’ai un peu mieux dormi, pas beaucoup, mais mieux. Nous avons sillonné Londres, et nous avons mangé dans un très bon restaurant. Je ne pourrai malheureusement pas vous faire l’apologie de Londres : c’est une des rares capitales que je n’ai pas appréciée. Ce deuxième voyage n’a fait que conforter mon premier ressenti : si je dois retourner en Angleterre, ce ne sera ni à Londres ni dans sa banlieue !

Des conseils pour partir et visiter le Warner Bros. Studio Tour London – The Making of Harry Potter

Voici quelques astuces et conseils pratiques, si vous voulez partir à l’aventure :

  1. Passez à King Cross dans la boutique souvenir
  2. Si vous êtes allergiques au blé, au lait de vache, aux œufs, les restaurants sauront s’adapter ! N’hésitez pas à leur demander
  3. Imprimez-vous bien un plan du métro/des bus de Londres et suivez bien les panneaux à l’intérieur du métro !
  4. Prévoyez un parapluie et des vêtements confortables
  5. Prévoyez vos visites dans Londres à l’avance en vous renseignant sur les tarifs

Galerie photos

En conclusion

Amy : Un voyage haut en couleur et divertissant. Malgré le temps maussade, rien n’entama notre bonne humeur et nos souvenirs. Même les péripéties du métro nous amusent aujourd’hui. Je suis déçue cependant par la ville… et sa banlieue. Tout marron, des maisons ouvrières de la révolution industrielle… Plus je visite de villes et de capitales, plus j’en viens à comprendre pourquoi Paris est considérée comme la plus belle ville du monde.

Tsilla : Maintenant que l’un de mes rêves a été réalisé, à savoir visiter les Studios Harry Potter avec ma meilleure amie, et faire un bisou à Sirius Black, je vais devoir trouver un autre rêve comme le dit Flynn à Raiponce. Ce que je retiens, c’est que je n’ai pas été déçue du voyage, et que je recommencerais sans hésiter. Je vous conseille vraiment de vivre cette expérience, ne serait-ce que pour ressusciter en vous l’enfant qui attend toujours sa lettre de Poudlard.

Si vous avez déjà visité les Studios Harry Potter, avis et conseils en commentaires pour nos étoilé·e·s seront les bienvenus !

Relu par Margot Dupont

Merci d’avoir lu cet article ! Nous vous invitons à rejoindre la communauté des étoilé·e·s en participant à notre groupe Facebook “La Galaxie de la Pop-culture”. N’hésitez pas à nous suivre sur tous nos réseaux !

Insta Revue de la Toile Twitter Revue de la Toile LinkedIN Revue de la Toilefacebook revue de la toile

Share this Post

Merci de nous laisser un commentaire !