Tsilla Aumigny/ janvier 30, 2022/ 0 comments

Certains Disney Pixar sont méconnus ou ont été oubliés, malgré leurs grandes qualités cinématographiques. Voici le top 5 des Disney Pixar à (re)découvrir en famille.

Cette liste ne contiendra ni Nemo, ni Là-haut, ni Toy Story…Nous allons évoquer des films d’animation de la franchise Disney Pixar qui ont eu moins de succès, que ce soit à leur sortie ou dans le temps, mais qui mériteraient tout autant de lumière ! Du bonheur pour les petits et les grands à partager en famille !

Ce photomontage met en scène des affiches officielles des 5 films Disney Pixar : 1001 Pattes (Tilt, une fourmi bleue faisant de grands yeux). WALL-E (le robot cubique et sale WALL-E, séduisant EVE avec un pot de fleur contenant une plante). En avant ! (Les deux frères elfes Ian et Barley Lightfood dans leur monde féérique). Coco (Coco et Hector le squelette au pays des Morts avec le chien Dante, tous les deux jouant de la guitare). Monstres Academy (Bob et Sulli à l’université Monstres Academy). Source : The Walt Disney Company. © Disney © Disney•Pixar © & ™ Lucasfilm LTD © Marvel. Tous droits réservés. Photomontage réalisé en 2022 par Tsilla Aumigny pour La Revue de la Toile.

En avant de Dan Scanlon

Synopsis d’En avant

Dans un univers féérique, deux frères elfes, Ian et Barley Lightfoot ont perdu leur père lorsqu’ils n’étaient encore que des enfants. Le jour de ses 16 ans, Ian reçoit une lettre de son père l’informant qu’il connaît un sort pour le ramener à la vie. Mais tout ne se passe pas comme prévu et ce sortilège entraîne les deux jeunes, leur mère Laurel Lightfoot et leur beau-père, dans une aventure magique !

Mon avis pas du tout objectif sur En avant

Arrivé peu avant la pandémie, En avant n’a pas eu le droit à une distribution digne de ce nom…Et pourtant, il mérite d’être vu ! A commencer pour sa qualité graphique et son univers imprégné de fantasy contemporaine. Les fans de jeux de rôle et d’aventures chevaleresques seront aux anges : ce film d’animation en reprend les codes tout en les détournant. Si le scénario, de prime abord, sent le réchauffé, ce long-métrage n’en demeure pas moins touchant et émouvant. Les personnages sont bien écrits (la mère, Laurel Lightfoot, en particulier) et sortent de l’ordinaire. La conclusion est grandiose et vous fera à coup sûr verser une petite larme. C’est un Disney réussi qui aurait connu un grand succès si les conditions sanitaires le lui avaient permis.

Monstres Academy de Dan Scanlon

Synopsis de Monstres Academy

Bob Razowski, petit monstre vert n’a qu’un seul rêve : entrer à l’université Monstres Academy et devenir une Terreur ! Arrivé à l’université, il fera connaissance de son colocataire : Leon Bogue, mais aussi de Sullivan, fils de la Terreur dont il a hérité le talent. Suite à un concours de circonstance, ils se retrouvent tous à participer à une compétition au sein d’une fraternité. L’enjeu est de taille : leur place à l’université !

Mon avis pas du tout objectif sur Monstres Academy

Monstres Academy est le préquel du célèbre Monstres et Cie, débarqué à l’aune des années 2000. On y retrouve les trois personnages les plus emblématiques de la franchise : Bob Razowski, Jacques Sullivan et le méchant Leon Bogue, ainsi que toute une ribambelle de nouveaux personnages, plus monstrueusement sympathiques les uns que les autres. Monstres Academy vous séduira par sa simplicité et son authenticité. Le scénario est efficace, les gags s’enchaînent, et si certains ne vous font esquisser qu’un sourire, d’autres sont à mourir de rire ! L’histoire reprend et parodie les teen movies, et c’est surtout l’étendu de cet univers gargantuesque qu’il est plaisant de (re)découvrir. Monstres Academy un très bon divertissement qui plaira aux petits et aux grands.

1001 Pattes de John Lasseter et Andrew Stanton

Synopsis de 1001 pattes

Tilt, une fourmi enthousiaste, mais maladroite, a malencontreusement détruit toute la récolte de sa fourmilière. Or, chaque année, les fourmis se font racketter par Le Borgne et sa bande de sauterelle. Ce dernier promet de revenir et de prendre le double l’année suivante. Pour se faire pardonner, Tilt part en quête d’une aide pour faire face à cet envahisseur.

Mon avis pas du tout objectif sur 1001 pattes

1001 Pattes est arrivé après Toy Story, Monstres et Cie…et semble aujourd’hui totalement relégué aux oubliettes des studios Pixar ! Contrairement aux deux autres, il n’a connu ni suites, ni préquel. Il a très clairement préfiguré l’arrivée de Nemo. Pourtant, 1001 Pattes propose une histoire originale et des personnages drôles et attachants. Son humour parfois noir et adulte vous plaira forcément. Malgré son ancienneté (1998), il est convaincant sur le plan graphique, bien qu’il ait vieilli. Outre son humour, ce sont des péripéties à travers ce microcosme qui vous emporteront au cœur d’une belle aventure. Dynamique, enjoué, 1001 Pattes a toute sa place parmi les classiques Disney !

WALL-E d’Andrew Stanton

Synopsis de WALL-E

Cette histoire prend place dans un futur lointain. WALL-E est un petit robot qui comme tant d’autres a été conçu pour nettoyer la Terre polluée. Dernier de son espèce à fonctionner, WALL-E se sent désespérément seul, jusqu’au jour où EVE, un autre robot, surgit sur Terre. Amoureux, WALL-E décide de suivre EVE aux confins de l’espace.

Mon avis pas du tout objectif sur WALL-E

WALL-E a fait beaucoup parler de lui au moment de sa sortie. Premier long-métrage de Stanton après le succès de Nemo, WALL-E été récompensé par de nombreux prix mérités. Outre son design absolument magnifique, WALL-E est un film d’animation d’une profondeur infinie. A la fois beau et triste, terriblement idéaliste, tout en demeurant cynique, WALL-E possède plusieurs niveaux de lecture qui le rendent magistral. C’est une pépite miroitante engagée dans un combat écologique dont la morale prête à réfléchir sur nos comportements individuels et notre devenir collectif.

Coco de Lee Unkrich et Adrian Molina

Synopsis de Coco

Coco raconte l’histoire de Miguel, l’arrière petit-fils de Coco. Ce dernier, musicien dans l’âme, vit dans une famille de cordonniers mexicains qui a banni la musique. En bravant l’interdit pour suivre son rêve tel son idole Ernesto de la Cruz, Coco se retrouve transporté aux Pays des Morts, le jour de la fête des Morts, parmi ses ancêtres. S’échappant à nouveau, il fait la connaissance du jeune Hector qui lui promet de l’amener voir Ernesto de la Cruz. Miguel n’a que 24h pour rencontrer son modèle et retourner parmi les siens.

Mon avis pas du tout objectif sur Coco

Sous ses airs enchanteurs, Coco évoque plusieurs thèmes qu’il est toujours difficile d’aborder : la place d’une passion au sein d’une famille, l’honneur, mais aussi, le deuil. A travers son épopée fantastique dans un univers à la fois mortifère et coloré, Coco n’explique comme aucun autre long-métrage ce que représente la Mort et comment l’accepter. Il image avec énergie et humour le cheminement dans l’autre monde tout en parlant avec beaucoup de finesse aux petits comme aux grands. En effet, ce film d’animation délivre un message fort sur l’amour de ses proches, dans la vie comme dans l’au-delà. Ce Disney Pixar réussit l’exploit de vous faire passer du rire aux larmes et des larmes au rire tout au long de l’histoire. Coco est une montagne russe émotionnelle d’une incroyable beauté. La chute finale est tout aussi surprenante qu’elle est puissante. Un Disney Pixar à voir sans plus attendre !

Merci d’avoir lu cet article ! Nous vous invitons à rejoindre la communauté des étoilé·e·s en participant à notre groupe Facebook « La Galaxie de la Pop-culture ». N’hésitez pas à nous suivre sur tous nos réseaux !

Insta Revue de la Toile Twitter Revue de la Toile LinkedIN Revue de la Toilefacebook revue de la toile

Share this Post

Merci de nous laisser un commentaire !