Présentation d’Umeboshi, rédactrice à la Revue de la Toile

Umeboshi : prune japonaise séchée et amer

Umeboshi a étudié la littérature et parle couramment japonais. Comme Naruto, elle porte le nom d’un ingrédient de cuisine !

Définition : L’umeboshi désigne une prune salée au goût amer. C’est très bon, croyez-moi, mais les gens font généralement une tête bizarre la première fois qu’ils en mangent… A ne pas confondre avec l’umeshû, liqueur de prunes au goût sucré.

Le C.V. d’Umeboshi

Comme Itachi, Umeboshi est une enfant prodige ! Elle démarre sa carrière de journaliste à l’âge de 9 ans, en tant que rédactrice en chef (auto-proclamée) du journal familial chez ses cousins. (Elle obligeait ses cousins à écrire des articles avec elle. Puis, elle les faisaient lire de force à ses parents.)

Umeboshi était une enfant adorable ! En classe de 6ème, elle obtient sa première arme : un stylo-plume à la devise « J’écris pour la gloire. Ben ».

Ses parents (désespérés) l’envoient dans un collège obscur, plus proche d’une prison ou d’un couvent… Mais la seule religion à laquelle elle voue un culte est celle de Saint Seiya ! C’est sa rencontre avec ce manga qui la propulse vers la lointaine galaxie de la pop culture et la planète Japon. Elle n’en est jamais redescendue !

Au lycée, elle se passionne pour le gothique après avoir lu Notre-Dame de Paris. C’est à ce moment qu’elle prend à son service Chouchou, sa fidèle chimère domestique qui n’a pas quitté son bureau depuis. (Chouchou veille toujours sur ses articles.)

Une chimère en pierre, de grande taille. Les chimères que l'on trouve sur les cathédrales ont généralement l'air moqueur et sourient, mais celle-ci est une des rares qui ont tout simplement l'air méchant.

Description : Chouchou de bonne humeur. (Oui, j’ai ça sur mon bureau.)

Elle décroche un Master de Lettres à Serdaigle, et étudie en parallèle l’alchimie sur les bas-reliefs des monuments de Paris. Elle pratique également le kendo, dans une société secrète cachée dans le sous-sol d’un vieil immeuble parisien…

Ayant rédigé une thèse de 80 pages sur JoJo’s Bizarre Adventure et ne sachant qu’en faire (c’était une idée un peu trop novatrice pour Poudlard), elle est recrutée par la Revue de la Toile, qui souhaite développer ses recherches.

Carte d’identité d’Umeboshi

Romans préférés d’Umeboshi :

Mangas préférés d’Umeboshi :

  • 1) Saint Seiya (Signe astrologique : Sagittaire. Bonne pioche ! Même si en fait on ne le voit jamais parce qu’il est mort…)
  • 2) JoJo (Saisons préférées : Phantom Blood et Steel Ball Run ! Lorsque je me suis mise à analyser les références littéraires dans la série, c’est les deux passages que j’ai le plus aimé étudier.)
  • 3) Naruto et Demon Slayer (Ex-aequo. Pourquoi choisir entre ninjas et kenshi ?)

Film préféré :

Star Wars III : La Revanche des Sith

Ghibli préféré :

Le Château dans le Ciel

Disney préféré :

Le Bossu de Notre-Dame

Passe-temps favoris d’Umeboshi :

Inventer des jeux de société dont personne ne comprend les règles ; chercher de nouveaux moyens de tuer un Sim ; dessiner :

Deux dessins : Gringoire qui arrive dans une cour médiévale où des ombres se pressent autour d'un grand feu. Sur le deuxième, une petite fille manga aux couleurs vives : cheveux verts et yeux roses.
Fan-art de Notre-Dame de Paris : Gringoire arrive à la Cour des Miracles – Personnage manga non-identifié
Bébé-Mordaunt est trop mignon ! A l'arrière-plan il y a de la neige parce que c'est la famille De Winter, et de la brume parce que c'est un souvenir...
Fan-art de Vingt Ans Après : Milady de Winter et bébé-Mordaunt !!

Merci d’avoir lu cet article ! Nous vous invitons à rejoindre la communauté des étoilé·e·s en participant à notre groupe Facebook « La Galaxie de la Pop-culture ». N’hésitez pas à nous suivre sur tous nos réseaux !

Insta Revue de la Toile LinkedIN Revue de la Toilefacebook revue de la toile

Comments

Merci de nous laisser un commentaire !